mai 2016
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Comment déjouer les pièges du recrutement

publié le 02/05/2016 par dans Afficher dans Méthode, E-recrutement, manuel de survie, Préparer sa candidature

Le dernier billet était consacré aux 7 plaies du recrutement. Autrement dit aux mauvaises habitudes, aux vices structurels de cette activité… qui vous concerne de près.

'

Vous l'aurez remarqué,  la 6° et la 7° des "plaies" ainsi décrites sont dues aux pratiques des candidats. Comment les prévenir ou les "soigner" ?

.

Dans de nombreux billets, on a eu l'occasion de dire : Si pendant toute la durée du recrutement, vous vous efforcez de ne pas être éliminé, cela vous conduira  à paraître moyen, sans aspérité, certes, mais de ce fait sans trait saillant.

Si vous essayez de dire que vous êtes à la fois synthétique et analytique, que vous aimez travailler en groupe, mais tout seul aussi, etc. par crainte que le moindre trait de caractère un peu distinctif vous fasse chuter, alors vous ne serez ni aussi collectif que celle qui a dit qu'elle avait besoin du groupe pour analyser les problèmes ou être créative, ni aussi précis que celui qui a reconnu aborder les phénomènes complexes en les décomposant (analyse) plutôt qu'en les considérant globalement (synthèse).

.

-> Pour éviter la plaie 6, donc,  Sortez du bois, faites des constats qui vous identifient. Ce n'est pas mieux d'être synthétique qu'analyique; ce sont des qualités complémentaires, qui trouvent leur intérêt dans des situations ou des problématiques différentes. Pire que tout, les indifférents : en groupe ? ça "ne me dérange pas". Seul ? c'est "pas un problème". Contrairement à ce que vous feriez probablement par instict, efforcez-vous d'avoir une forme, une couleur. Il faut rassurer, certes, mais aussi émerger. Rappelez-vous : Ni clown, ni clone.

.

-> Pour contourner ou sauter l'obstacle n° 7, et en même temps ne pas tomber dans l'excès en tentant d'émerger, il faut se souvenir que recruter, c'est se procurer une compétence nouvelle, pour réaliser tel ou tel service. Si, bien-sûr, la dimension humaine est essentielle, ils n'arrêtent pas de le dire, le sujet n'est pas tellement ce que vous êtes, mais ce que vous pouvez faire.

.

Il y a, dit-on, des bergers qui s'intéressent aux moutons pour la laine, d'autres pour le lait, ou même la viande, mais aucun ne s'intéressent aux moutons pour eux-mêmes.En plus, c'est difficile de parler de soi; essayez de toujours raccrocher ce que vous direz de vous, aux missions, aux compétences que vous proposez. Tentez, si vous le pouvez, d'oublier ou du moins de ne pas tenir compte de cette injonction qu'on entend partout : il faut se vendre.

.

Il s'agit bien de vendre, oui. mais cette vente porte sur un contrat de louage de services. Essayez de poser cela sur la table, d'argumenter, sur des faits et non sur vous, votre personne. On a évoqué plus haut le travail en groupe. Se vendre, ce serait vanter son goût pour le travail en groupe;  il est beaucoup plus simple et efficcace de donner un exemple de votre compétence en la matière : "Pour réaliser mon mémoire, je me suis jointe à (ou j'ai constitué)  un groupe pour travailler ensemble. ca m'a fait gagner du temps, de la rigueur etc". En vous exprimant comme ça, vous ne cherchez pas à vendre un trait de caractère, mais son application concrète en termes d'action. Vous donnez à voir comment vous travaillez.

.

Si c'est possible, ne parlez pas de vous, ou alors juste pour répondre aux questions; Le sujet n'est pas ce que vous aimez, ou pas, mais ce que vous faites bien, vos situations d'excellence, ou du moins de réussite, d'efficacité maximum. Il vous faut décrire ces situations, pour démontrer, argumenter, au lieu de vous raconter, voire de vous vanter. Vos "qualités" ne sont crédibles que démontrées par des faits, des situations vécues, des exemples de choses faites. 
.


3 Mai à 9H 20 : je viens de corriger le 2° point signalé par une flèche -> c'est bien de la 7° plaie qu'il s'agit, et non de nouveau de la 6°.

Pour rappel, parmi les "plaies"  évoquées dans le dernier billet, on parle ici de :

6- Les techniques inculquées aux candidats pour leur permettent de se ressembler tous.
.
7- le dogme : « il faut savoir se vendre »

.

 

Commentaire(s)

  1. Bonjour,

     

    Je trouve cette série d’article intéressante, j’aurais aimé lire des artices comme ça quand je cherchais un emploi au lieu d’aticles comme « les 7 qualités les plus recherchées » etc. Je confirme ce que je vous dites et je l’ai remarqué en réalisant que j’ai beaucoup plus été contacté pour des métiers qui m’intéressaient mais qui n’avaient rien avoir avec ma formation ou mes stages, que par les métiers qui correspondaient parfaitement à mon profile.  En fait sans le savoir dans le premier cas je me démarquais du lot et dans le deuxième cas, j’étais un candidat comme les autres. Au final j’ai fini par avoir un entretien pour un métier qui n’avait rien avoir avec mes expériences précédentes et qui en plus avait beaucoup plus de responsabilités.Pour me préparer j’ai fait une liste de tous les agurments qui pouvaient appuyer ma candidature en corrélant à chaque fois 1 ou 2 exemples concrets. je n’y croyais pas mais 3 semaines après on m’appelle pour dire que j’avais le job.

     

    Johan

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires