septembre 2014
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Refaire le monde ou s’adapter ?

publié le 30/09/2014 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Méthode, coup de gueule, Emploi, Joker

Les commentaires récents de B m'amènent à faire une fois de plus un petite mise au point sur l'esprit, les limites et les buts de ce blog.

Depuis le début je m'efforce de suivre une route assez nettement balisée :

1- Garder une liberté de ton, mais en respectant au moins l'esprit de la charte de E-réputation de l'Apec, que j'ai contribué à rédiger et avec laquelle je suis donc en plein accord.

 

L'Apec, organisation paritaire privée mais exerçant un mandat de service public attribué par l'Etat, se doit d'être neutre. La charte de E-réputation nous prescrit donc, pour éviter de porter préjudice à cette neutralité, de nous  abstenir de prendre la parole, de relayer, de commenter ou de prendre position sur les politiques gouvernementales, le cadre juridique et législatif et, c'est une évidence, les partenaires institutionnels de l’Apec (par exemple Pôle Emploi).

2- Vous être utile. ce qui veut dire, vous apporter, dans le monde tel qu'il est, des éclairages, informations,  propositions d'actions pour améliorer  votre situation professionnelle. Cela par opposition à développer un discours de regret sur le monde et ses réalités. Je ne respecte pas toujours cette ligne de conduite, il m'arrive ici et là de pousser un "coup de gueule", il y a même une catégorie qui a été créée pour cela. Mais je ne l'utilise pas bien souvent ;  à quoi cela sert-il de fustiger les employeurs qui ne répondent pas ? Autant essayer de comprendre les mécanismes et tenter  de les intéresser plutôt que de réclamer à corps et à cris sa réponse négative, pour le principe.

3- Néanmoins, comprendre le monde suppose d'entrer parfois dans une analyse politique, économique et sociale, ce que j'ai plusieurs fois tenté, notamment il y a quelques semaines avec une série de billets au sujet de l'emploi et de la formation. Il s'agit de sortir un peu du cadre, de relativiser ou du moins de décoder un peu les discours politiques.
Je reconnais d'ailleurs que ce blog me donne, pour cela une tribune qui n'est pas justifiée par mes compétences, somme toute très limitées, à traiter le sujet. Je me le suis permis quand même.

Que je sois ou non d'accord avec B, ou avec qui que ce soit d'autre, importe peu.

Plusieurs se sont évertués à démontrer (d'ailleurs souvent plutôt à affirmer) que de toutes façons ce qui se raconte ici n'a aucun sens, la "Société" n'offrant pas assez de travail et les "patrons" en profitant pour faire baisser les prix grâce à la concurrence entre les candidats.  qui s'appuie sur le décalage entre les besoins des entreprises et les compétences proposées et les choix opérés par les candidats.

Il m'est arrivé de développer une autre thèse, en réaction contre une posture qui tend à considérer que  le monde du travail, l'économie, doit assurer une sorte de service après-vente des études. Bien souvent les exemples donnés par le presse sur les difficultés de tel ou tel  jeune à trouver un travail stable avec son Bac +5 me laissent sceptique, tant les études poursuivies sont éloignées du monde du travail. Eloignement qu'on ne pouvait ignorer au moment d'entrer dans cette filière. C'est assez facile de savoir qu'on a moins besoin d'ethnologues que de comptables.

Mais on peut aussi souvent observer, chez les recruteurs, un manque d'ouverture, de la méfiance, une probable exagération du risque et une propension à "contenir" les salaires. Et, bien-sûr, un volume global de recrutement insuffisant, même si la situation est beaucoup moins rude pour les diplômés que pour les autres. (rappel : le taux de chômage des jeunes sans qualification est un peu plus de 5 fois supérieur à celui des jeunes diplômés Bac + 4 ou plus)

Voilà qui est dit. Et maintenant, que fait-on ?

Tout est dans cette question. Tout ce que je cherche à faire avec ce blog, c'est de suggérer des réflexions et des actions "hic et nunc".

Changer le monde demande d'autres compétences.

 

Commentaire(s)

  1. Bonjour Jean-Marie,

     

    je sors de mon silence pour approuver… Il s’agit d’un blog de l’Apec (association POUR l’emploi des cadres) et non SUR ou A propos de l’emploi des cadres.

    Ce blog, espace de liberté, garde tout de même pour ligne directrice l’éclairage de jeunes diplomés afin qu’ils trouvent un emploi cadre, et non qu’ils ressassent des idées peu propices à la recherche efficace d’un emploi…

    Ce blog a  certainement rendu d’excellents services à de jeunes diplomés en recherche de l’emploi qui leur convenait (et j’en fait partie).

  2. Merci Fabrice. Ce message, je me sens de temps à autre obligé de le passer, pour qu’il n’y ait pas d’ambiguité sur ce qu’on peut trouver ici.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires