juillet 2014
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Après un entretien, la relance, action délicate !

publié le 22/07/2014 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Méthode, manuel de survie, Passer un entretien

Dans un commentaire à un précédent billet sur ce sujet, qui a d'ailleurs donné lieu à de longues discussions,  Elodie écrit :

Bonjour Jean-Marie,

J’ai passé un entretien le jeudi 3 juillet pour un poste qui m’intéresse beaucoup. On m’explique que c’est pour une prise de poste rapide. A la fin de l’entretien, la personne qui m’a reçue me précise que j’aurai une réponse à la fin de la semaine d’après. Mais n’ayant pas de réponse en milieu de semaine, j’envoie un mail de relance (le mercredi 9 juillet) en précisant que je souhaiterais savoir où en est ma candidature. N’ayant pas de retour en fin de semaine, je décide d’appeler la personne et je laisse un message (le vendredi 11 juillet). Elle m’envoie finalement un mail en me précisant qu’ils ont des entretiens à faire passer la semaine d’après et qu’ils essaieront de revenir au plus vite vers moi. Mais à ce jour (soit 1 semaine et demie après le mail), pas de retour. Ma question est la suivante : dois-je recontacter la personne dans la semaine pour savoir si je dois espérer quelque chose ou dois-je attendre une réponse?

Merci d’avance

Elodie

Je le redis, c'est pour moi essentiel, Elodie, il ne sert à rien de relancer pour avoir absolument une réponse.

En revanche, tentez de débloquer une décision éventuellement compliquée pour eux : 

– Faire une synthèse de l'entretien que vous avez eu en faisant ressortir les points positifs que vous pensez qu'ils peuvent trouver à vote candidature: ainsi que je le propose à une autre lectrice du même billet :

un mail qui fasse un peu compte rendu d’entretien. Ce que vous avez compris, ce qui vous semble important dans le job, ce qu’on attendra de vous (ou, hélas de l’autre !) et peut-être aussi ce à quoi vous souhaitez les rendre attentif. Un ou des arguments forts pour votre candidature. Vous leur présentez une solution. En quoi est-elle, selon vous différente des autres ? Et du coup, à quelles conditions ces spécificités seront des avantages. Un argument, ça commence toujours par « vous »; « par exemple : c’est parce que vous cherchez à donner à vos clients une image très technique que ma candidature, en tant que scientifique, me paraît bien adaptée au poste ». Ou encore : « lors de l’entretien, vous m’avez expliqué l’importance du développement international dans votre stratégie. Même dans ce poste, en back-office, il est donc nécessaire de maîtriser parfaitement l’anglais, et si possible une autre langue importante (l’Espagnol est la langue maternelle de 600 millions de personnes dans le Monde). » Pas besoin de préciser que vous maîtrisez bien.. Bref, le message doit montrer que vous avez compris le poste, les enjeux de l’entreprise qu’on vous a expliqués. Et présenter un ou deux de vos atouts en lien avec cette analyse (un argument articule l’analyse du besoin et la description de la solution proposée) Ne parlez pas de vous mais de ce que vous savez ou pouvez faire. 

– Il se peut aussi que vous puissiez apporter un ou deux arguments supplémentaires, par rapport à ceux que vous avez déjà développés en entretien.

– Leur adresser un lien vers une ressource liée à votre sujet/métier, un document, 

– Vous pouvez aussi proposer un nouvel entretien, éventuellement téléphonique,  pour qu'ils se remémorent ce qu'ils pensent de vous

– Ou encore proposer de venir une journée ou deux dans l'entreprise pour qu'on vous connaisse mieux et que vous-même mesuriez le challenge, et, tout simplement,  vous tenir à leur disposition pour tout ce qui pourrait faire avancer la réflexion.

Essayez de faire avancer les choses, donc.

Attention, il se peut que l'attente ne soit pas du tout liée à vous, mais à une difficulté concernant l'ouverture du poste. ce serait pas mal si vous aviez cette information !

Commentaire(s)

  1. Bonjour Jean-Marie,

    Je vous remercie de votre retour.

    En fait, je me pose cette question car je ne sais pas finalement si je dois continuer à faire des recherches ou si je dois attendre tant bien que mal un retour de leur part, sachant que ce poste serait une opportunité très intéressante pour moi. En parallèle, mon ancienne responsable m’a recontacté pour me proposer une mission d’1 mois, qu’elle a finalement confié en attendant à une autre personne. Je ne voulais pas prendre le risque d’accepter cette mission de courte durée sachant que j’allais peut-être passer à côté d’une opportunité pour une plus longue durée. Je me sens un peu perdue, je me dis que là je pourrais travailler, même si c’est juste pour 1 mois, en courant le risque de rater des propositions…

    Donc vous me conseillez de ne surtout pas rappeler la personne dans le but d’avoir une réponse, mais d’essayer de les aider à prendre une décision et de leur montrer ma motivation en envoyant un mail. Il est vrai que j’ai peur de les harceler, mais j’ai besoin de savoir où je vais.

    Bien cordialement,

    Elodie

  2. Voilà, vous avez bien compris.
    Si vous voulez, proposez moi un brouillon de votre mail, et je vous ferai un retour. soit ici même en anonymant l’affaire,soit à moi : jean-marie.blanc@apec.fr
    Ca n’a rien de rassurant mais les professionnels du recrutement témoignent aussi de ce genre de « suspension », qui ne les arrangent pas du tout puisque tant que le recrutement n’est pas conclu, leur facture non plus !

  3. Bonjour Jean-Marie,

    J’ai envoyé le mail le 23 juillet, et à ce jour aucune nouvelle.

    Qu’en pensez-vous?Je ne sais pas si je dois rappeler ou attendre…

    Cordialement,

    Elodie

  4. Bonjour. Si vous devez rappeler, attendez au moins mercredi ou jeudi.
    Mais là, franchement, ça ne sent pas très très bon…
    C’est une grande structure ? ça pourrait expliquer la lenteur de la prise de décision.
    Ce qui est fâcheux, c’est la façon d’ignorer votre situation, votre point de vue. Ce n’est pas un signe de grand humanisme. Je suppose qu’ils seraient outrés de me lire, mais d’humanisme, il n’y a que des preuves. Les déclarations ne valent pas grand chose.

  5. Non ce n’est pas une grande structure, la centrale de réservation est composée d’une équipe de 2 personnes! Ce qui renforce mon sentiment d’incompréhension! Même si la réponse est négative, j’aimerais être fixée sur mon sort! J’attends encore 2 ou 3 jours et j’appelle si je n’ai pas de retour…

  6. Alors il y a quelque chose qui coince.
    Ca peut être un ordre venu d’au dessus (si la structure est la filiale d’un groupe, ou est dirigé par des actionnaires, ou des membres, des élus, etc.
    Ca peut être une difficulté liée au financement (une subvention attendue, un paiement)
    Ca peut venir d’un événement majeur qui n’a rien à voir mais perturbe la décision
    enfin, ça peut être une vieille hésitation.
    Attention, leur difficulté étant de prendre la décision, il ne sert à rien d’exiger qu’ils la prennent. Proposez de les revoir. Proposez, proposez, mais n’exigez pas.
    OU alors, si vous en avez marre…

  7. C’est une société dirigée par des investisseurs, ça vient peut-être de là…ou alors une grosse hésitation comme vous dites…quoi qu’il en soit, si mon profil ne correspond pas, autant m’en faire part!

  8. Manifestement, ce n’est pas si simple pour eux !

  9. Par ailleurs, les relances que vous avez rédigées seront publiées demain.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires