avril 2014
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

S’intégrer dans l’entreprise : le cas d’Alix.

publié le 14/04/2014 par dans Afficher dans Méthode, Emploi, manuel de survie, Vie en entreprise

A Alix qui nous a raconté sa recherche d'emploi, j'ai demandé de nous parler de son intégration.

Voici ce qu'elle nous écrit : "S’intégrer dans une nouvelle structure est pour moi une des choses les plus difficiles : comprendre l’organisation et les rôles de chacun, être présent mais sans s’imposer, proposer des idées sans être à côté de la plaque et surtout trouver sa place… Il faut trouver le juste milieu pour être soi-même, travailler en harmonie avec ses collègues et être efficace. Car il ne suffit pas de se faire aimer pour réussir son intégration, il faut aussi pouvoir justifier de sa présence au sein de l’organisation.

Lorsque j’ai intégré la société, c’était pour un CDD avec une possible embauche par la suite. La tâche était d’autant plus stressante que je n’avais que 2 mois pour faire mes preuves et montrer qui j’étais et ce que je savais faire. Pour bien commencer, je pense qu’il faut déjà passer beaucoup de temps à écouter. Ainsi on comprend qui joue quel rôle : qui propose les idées ? qui prends les décisions ? qui sait s’imposer ? existe-t-il des tensions ? en qui peut-on avoir confiance ?

Ensuite, faites vous épauler par votre manager. La plupart du temps on vous la présenté lors de vos entretiens donc vous ne pouvez pas trop en changer. Si vous pouvez vous confier, être rassuré mais surtout être coaché sur vos bonnes et mauvaises pratiques c’est encore mieux. Personnellement, je préfère avoir des points réguliers où l’on me dit les choses franchement quitte à le prendre mal au début. Pour la suite cela ne tiendra qu’à vous de changer et de vous améliorer. Malheureusement, on n’a pas toujours le choix et il faut parfois essayer de s’en sortir seul et trouver d’autres personnes sur qui se reposer. Le principal est d’en parler avec votre supérieur hiérarchique ou a votre RH pour que quelqu’un sache et puisse vous aider, et vous défendre le cas échéant. Le début, un travail est aussi difficile car on n’y comprend rien ! Les process, les abréviations, les prénoms, les dossiers… c’est vite la galère et la panique. Il y a 2 aides importantes : 1. le carnet de notes : Au début, ce sera un peu brouillon mais au moins tout sera rassemblé. J’ai plutôt tendance à tout écrire mais c’est chacun sa méthode, je préfère en faire trop que pas assez. Comme de toute façon vous n’y comprenez rien au moins c’est écrit avec vos mots à vous et vous pourrez les relire quand vous aurez un peu mieux compris au fil des jours/semaines. Pensez à bien noter la date et le nom de la personne qui vous a dit tel ou tel chose, ça vous permettra de vous y retrouver. Par la suite, lorsque j’ai eu plusieurs dossiers j’avais besoin de cloisonner chaque sujet. Donc pour chaque projet, j’avais un dossier avec tous les documents principaux (le reste étant sur le disque dur) et surtout ma « TO DO list» mise à jour régulièrement. La « TO DO » c’est l’outil le plus important ! On a vite fait de se faire déborder et de perdre confiance en soi alors que l’on sait que ce n’était pas grand-chose, mais c’est juste une question d’habitude.

 

Chaque jour je notai ce que j’avais fait, ce qu’il me restait à faire et je surlignais les dates clefs. Un RDV manqué, c’est toute sa crédibilité que l’on perd… 2. vos collègues : N’hésitez pas à vous reposer sur vos collègues. Vous pouvez commencez par faire un tour de chacun des postes autour de vous avec lesquels vous travaillerez. Si vous n’avez pas de tâches définies, proposez votre aide et insistez si l’on hésite (« c’est un peu difficile encore pour toi » ou « t’inquiète, c’est pas urgent, je le ferai plus tard »). Il faut bien commencer quelque part alors imposez-vous gentiment et essayez de faire les choses méthodiquement. Faites vous expliquer la méthode en détails, prenez des notes et n’hésitez à vous faire réexpliquer si besoin. J’avoue ne pas l’avoir suffisamment fait mais il vaut mieux redemander que de faire une grosse erreur, surtout au début. Enfin, faites des points réguliers avec votre manager. Je n’ai pas eu cette chance dans ce travail là mais en stage j’ai eu une manager qui tenait à avoir un point hebdomadaire. Même si je trouvais ça stressant et parfois un peu superflu, ça permettait de garder le contact et de soulever des problèmes et interrogations. Essayez d’avoir ces discussions dans des endroits à l’abri des oreilles indiscrètes, ça vous laissera plus de liberté pour vous exprimer surtout si vous vous entendez bien avec votre manager. " ************** Je reviendrai sur cette question de l'intégration. En attendant je trouve les constats et conseils d'Alix très pertinents et je la remercie mille fois. Des commentaires, young folks ?

Commentaire(s)

  1. Merci Alix pour ton témognage je commence un nouveau boulot dans 2 semaines .Etant jeune diplomé tes conseils me seront d’une grande utilité.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires