décembre 2013
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Stage et compagnie

publié le 18/12/2013 par dans Afficher dans Marché, Cursus/études, Vie en entreprise, Vie étudiante

Le stage est devenu une étape incontournable dans le parcours d'insertion professionnelle, dans les cursus de formation, pas seulement ceux qui préparent explicitement à un métier. On pourrait remettre en cause ce système mais on constate, en pratique, que les diplômé(e)s qui ont fait au moins un stage connaissent une insertion plus facile et de meilleure qualité que ceux qui n'en ont pas fait et même que 2 stages valent mieux qu'un. Évidement, le système de l'alternance est ce qu'il y a de mieux dans le genre.

Mais on sait aussi que les stages sont l'occasion d'un grand nombre de problèmes et d'abus. Et puisque vous n'allez pas tarder, si vous êtes étudiants, à vous mettre en quête d'un "terrain d'application", c'est le moment de les rappeler.

Peut-être pouvez-vous regarder les billets de ce blog déjà consacrés au sujet , par exemple : – Stages : où sont les les abus ?Un stage ou un emploiStages, suite 4 indices pour reconnaître un mauvais stage.

 

Pour l'essentiel, les difficultés et abus portent sur trois éléments. Je me place ici dans le cas général, certaines professions réglementées ayant des régimes de stages spécifiques (avocats, professions de santé, journalistes, etc)

  1. La rémunération. La réglementation est aujourd'hui assez claire, elle oblige à rémunérer les stages et fixe le montant de cette "gratification". Certaines entreprises essayent de contourner ces obligations, certains candidats sont prêts à tout,à vous de voir…
  2. Le contenu : ça n'a d'intérêt de faire un stage que si vous y apprenez quelque chose par l'action. C'est une démarche pédagogique. Il est tentant de le transformer en mission "comme une vraie" pour mettre en avant ensuite l'expérience que ça représente, ou à l'inverse de se faire pistonner par Papa dans un stage de pseudo "découverte" se résumant à une sorte de tourisme professionnel ponctué de photocopies et de rangement. Au cours d'un bon stage, vous devez avoir réalisé une mission tout en apprenant, guidé par votre tuteur. Pas facile, mais il y a des tas de stages comme ceux-là. demandez-vous ce que vous aurez à en dire après. Au passage le contenu des stages des promotions précédentes donne plein d'exemples de ce que vous pouvez proposer aux entreprises. 
  3. La durée du stage, qui découle des premiers points. Elle est à considérer en fonction de la mission, avec un minimum qui est fixé par la maquette du cursus que vous suivez, un maximum fixé par le bon sens, ou… la tolérance à se faire exploiter.

 

Voilà qui est résumé de façon magistrale par Voutch dans ce dessin que j'adore et qu'il m'a gentiment autorisé à reproduire ici. Merci à lui ! Il a pas mal été inspiré par la vie en entreprise, si bien qu'une compilation de ces dessins a été publié au Cherche Midi en 2009 sous le titre "Le monde merveilleux de l'entreprise

En attendant qu'on vous l'offre, vous pouvez aller exercer vos zygomatiques sur son site www.voutch.com. En plus des dessins, je vous recommande sa biographie, une vraie gourmandise, avec un humour très "british". 

Commentaire(s)

  1. En effet, il ne faut pas oublier que les stages sont très importants et déterminants pour l’avenir des étudiants ! Il faut en profiter dès que l’occasion s’en présente en veillant à rester vigilant sur les entreprises d’accueil ! Les missions confiées, les conditions de travail, l’ambiance entre les collègues sont des éléments très importants à prendre en compte…

  2. Très bon billet et excellent dessin de la part de Voutch…

    C’est important de rappeler les abus, et de bien cadrer les stages. Il est également important de rappeler que le stage reste un excellent moyen d’acquérir une expérience en entreprise. Nos formations sont en effet souvent très théoriques et il est bien de pouvoir effectuer quelques stages avant de se lancer dans la recherche d’un emploi, sachant qu’en plus, si le stage est bien choisi, il permet parfois d’embrayer directement sur une embauche. En effet pour un employeur un stage est quelque chose d’idéal puisqu’il permet de juger du stagiaire.

    Il existe aujourd’hui beaucoup d’offre de stages, charge au stagiaire doit juste bien choisir la société.

  3. Bonjour,

    Je partage votre analyse sur le thème des stages.

    Il est vrai que la loi du 10 juillet 2014 encadre et protège un peu plus les stagiaires qu’auparavant. Elle a notamment le mérite de limiter le recours abusif aux stagiaires (CDD déguisés). Sans parler des conditions financières de gratification et annexes (repas, transport,etc..).

    L’objectif pédagigique du stage avec la définition des cométences à acquérir est désormais un vrai plus.

    Le dessin est excellent !

    Merci à vous.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires