octobre 2013
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

A la recherche d’un job que dire sur moi ? suite manuel de survie (2b)

publié le 04/10/2013 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Méthode, manuel de survie

Je suis un ennemi juré de ce qu'on appelle le projet professionnel. Sans doute parce que je m'en fais une caricature. Je pense que c'est dans le réel que vous trouverez un job, pas dans vos "projets", surtout quand ces projets sont des stéréotypes rêvés (marketing des produits de luxe, art, écologie, stratégie RH, etc.). Outre qu'elles sont souvent limitées à un petit nombre de domaines connus, ces rêveries s'expriment sous la forme d'états ( ce que je voudrais être) et non d'actions (ce que je voudrais faire). Or ce n'est pas  pour être qu'on est recruté dans une entreprise mais pour faire

 

Donc la vraie question est de savoir ce que vous pouvez et voulez faire. Oubliez un peu les images d'Epinal que vous avez dans la tête. Qu'êtes-vous capable de faire, aujourd'hui ? 

Qu'avez-vous fait pendant vos études ? c'est à dire, pour étudier la philosophie, qu'avez-vous fait ? lire, se documenter, faire des fiches de synthèse, d'analyse, …

– Quelles compétences vous donnent les connaissances acquises ? Voyez pour cela les fiches RNCP que probablement votre école ou université a publiées ou les guides de compétences. Voici, parmi ceux que nous avons aidé à réaliser,  celui de l'Université Jean Monet de Saint-Etienne et celui de l'Université de Champolion d'Albi ou celui de l'Université Antilles Guyanne quand il sera en ligne. pour le moment, il ne s'agit que de licences, mais vous pouvez vous en inspirer !

– Vos engagements associatifs, jobs alimentaires, etc vous ont aussi appris à faire des choses. 

Ce recensement de vos compétences (capacité à obtenir un résultat attendu dans une situation donnée) est essentiel. c'est un gros travail, c'est  un travail capital et fondateur.

Parcourez le site de l'Apec et voyez sur Internet les aides que vous pourrez trouver à ce sujet. SI vous le souhaitez, nous pourrons approfondir.

C'est évidement plus utile que de postuler 23 fois chez L'Oréal comme une personne dont on m'a parlé. Ah, le marketing des produits de luxe 

Commentaire(s)

  1. Jean-Marie,

     

    ce billet a réveillé en moi l’étudiant que j’étais, lorsque je préparais les oraux d’école de commerce. On nous disait qu’il était mieux d’avoir un « projet professionnel », et puis une directrice de l’EM Lyon a dit dans une conférence « oui, mais bon, ce n’est pas possible d’avoir un vrai projet professionnel avant d’avoir fait le moindre stage ou d’avoir la moindre expérience, donc si vous avez une idée, c’est mieux, mais on ne vous demande pas, bien sûr, d’avoir un projet professionnel ».

     

    Je crois que l’expression est assez forte pour impliquer une stratégie de l’emploi, et non un affichage de parcours souhaité, la différence entre les deux étant, comme toujours avec la stratégie, l’inclusion des bénéfices, mais surtout des coûts de chaque choix de travail (notamment en termes de ressources, de capacités, de type de vie, etc.). Sinon, on reste dans le choix non-informé, sur-optimiste, donc un peu… Immature, et là, ça n’avantage jamais un candidat.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires