septembre 2013
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

2 possibilités de job, et plein de questions…

publié le 26/09/2013 par dans Afficher dans Marché, Afficher dans Méthode, Quel job pour moi?

Sébastien, en commentaire au billet "comment relancer les recruteurs…sans paraître lourd"  nous fait part de sa difficulté et il me semble que ça peut intéresser beaucoup d'entre vous : 

[..] Aux dernières nouvelles (j’ai un informateur dans la place) [ …]  je devrai recevoir une proposition [de contrat de travail] en fin de semaine ou début de semaine prochaine, mais voilà entre temps j’ai postulé il y a une semaine par l’intermédiaire d’un cabinet de recrutement un poste qui correspond beaucoup plus à mon profil et à mes aspirations. Si on me fait une proposition ferme est-ce que je peux me rapprocher de ce cabinet pour essayer de savoir si ma candidature les intéresse (n’ayant eu aucun contact avec eux cette démarche ne serait-elle pas déplacée ?). Si oui dois-je seulement leur demander où en est le recrutement ou dois-je mentionner cette proposition ?"

Sébastien, je comprends que vous soyez ennuyé, même si c'est plus positif que de ne pas avoir du tout d'entretien, comme certains autres. Voici mon avis en plusieurs points. Je me place dans l'hypothèse où vous recevez, comme vous le prévoyez, cette proposition pour l'emploi n° 1 : 

D'abord, vous ne mettrez pas la pression à un cabinet de recrutement avec votre opportunité concurrente. Il va continuer d'examiner les dossiers, le vôtre parmi les autres et il  vous proposera,  selon moi,  de ne pas laisser la proie pour l'ombre. c'est raisonnable, car même si lui vous sélectionne, ce qui est déjà un processus éventuellement assez long, il faudrait encore que son client rencontre les candidats qu'il lui présentera, pas que vous, et qu'enfin ce soit vous qu'il choisisse, si le recrutement n'est pas annulé entre temps, par exemple parce qu'on aura trouvé une candidature interne ou une nièce du Président… Donc je ne crois pas que ce soit une super idée. Rien n'empêche de prendre des nouvelles du processus de recrutement, mais surtout sans pression. Profitez-en, peut-être, pour essayer d'en savoir un peu plus sur le poste en jeu…

N'oubliez pas que vous aurez une période d'essai, pendant laquelle votre employeur comme vous pouvez mettre fin à l'histoire sans aucun préavis, ni justification. Réussir sa période d'essai est important, voyez les billets à ce sujet sur le blog, mais il vous sera toujours possible de rompre le contrat si vous avez aussi une proposition pour le poste n° 2, censé être plus sexy. Ca sonne un peu rude vis à vis de l'entreprise, mais elle n'hésiterait pas, de son côté à en faire autant si elle y voyait son intérêt. Il n'y a pas mort d'homme non plus.

Et surtout, surtout, vous êtes en train de comparer un job que vous appréhendez un peu (le N° 1) après deux entretiens, et un que vous ne connaissez pour le moment qu'au travers de l'annonce à laquelle vous avez répondu. Je vous invite à lire l'histoire du DRH en enfer dans la série des blagues utiles sur ce blog.

Et donc vous n'êtes pas à l'abri d'être heureusement surpris par le premier, comme vous pourriez bien être déçu par le second. Il n'est pas impossible que vous ne voyez plus du tout les choses du même oeil lorsque vous serez devant une vraie porposition pour un poste (le N°2) qui aura peut-être beaucoup perdu de sa superbe après plusieurs interviews.

Ayant un job, vous serez beaucoup, beaucoup plus à l'aise pour enquêter, questionner, évaluer ce job là. Et essayer de savoir en quoi vraiment il consiste, dans le concret, le quotidien, la "vraie vie" comme on dit parfois.

Résumé : posez-vous les questions au moment où elles se posent vraiment. Pas avant.

Bonne chance, Sébastien !

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires