avril 2013
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Les entreprises a privilégier

publié le 30/04/2013 par dans Afficher dans Marché, Vie en entreprise

Lancée en 2004 par Claude Bébéar et Yazid Sabeg, la charte de la diversité est aujourd’hui signée par plus de 3400 entreprises.
La charte les oblige à prendre en compte, dans la gestion des ressources humaines, de la diversité de la population française, afin de refléter cette diversité à tous les niveaux de responsabilité. Pour cela, ces entreprises se sont engagées à respecter et promouvoir le principe de non-discrimination, à former leurs dirigeants et collaborateurs à ce principe, à communiquer autour de leurs engagements et de leurs résultats pratiques y compris dans leur rapport annuel et à en faire un sujet de dialogue avec les représentants du personnel. Des engagements de bonnes pratiques et de transparence.
Vous auriez trois fois tort de ne pas vous sentir concerné. D’abord parce que la discrimination touche potentiellement à peu près tout le monde, pas seulement les femmes et les membres des minorités visibles, comme on dit en novlangue. Vous pourriez demain être discriminé parce que vous êtes sportif, non-sportif, grand, petit, maigre, gros,  »trop » beau,  »trop » laid, etc.
Deuxième raison de vous sentir concerné, c’est que vous subissez vous aussi ne exclusion en tant que jeunes sans expérience, certains commentaires ici le font remarquer avec un rien d’exagération.
La troisième raison pour vous sentir concernés c’est que le climat social, humain, dans ces organisations, risque, si les choses ont un sens, d’être plus ouvert, plus humaniste.

Tout cela pour dire que vous seriez bien inspirés de privilégier ces ces 3400 entreprises. Je ne prétends pas qu’elles vont accueillir chacune et chacun à bras ouverts. Mais leur engagement doit les amener à ne prendre en compte dans leur décision que des critères de compétences, que des considérationsrofessionnelles. Cela ne les met pas à l’abri des stéréotypes, mais vous pouvez faire appel à leur engagement a les remettre en cause. Il me semble que c’est déjà un pas !

Bref, les entreprises signataires de cette charte sont probablement à prospecter en priorité.
Et aussi, pour les mêmes raisons, celles qui viennent d’être distinguées par les trophées Apec de l’égalité professionnelle, et encore celles qui ont adhéré à la charte A compétences égales (cabinets de recrutement) etc.
Lorsqu’une organisation s’engage dans une démarche éthique, je veux penser que ce n’est pas juste pour la frime.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires