avril 2013
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

A la recherche d’un job d’été

publié le 23/04/2013 par dans A la recherche d'un job, Vie étudiante

Je pense que c'est vraiment le moment,  de se préoccuper de trouver un job d'été pour ceux qui en voudraient un.
Il n'y a selon moi pas de grandes différences entre la recherche d'un job d'été et celle d'un job tout court, sauf peut-être que le mythique "piston" peut à la rigueur fonctionner pour un poste de cette nature, quoique dans beaucoup d'entreprise l'emploi des enfants du personnel fait l'objet de règles à suivre. Discutez-en avec Maman ou Papa.
 Et n'oubliez pas que ce n'est pas le statut du salarié qui fait la qualité du piston. Parfois même c'est inversement proportionnel.

Pas de différence, disais-je. Il faut trouver des entreprises ou organisations dans lesquelles vous pensez que vous pouvez vous rendre utile et leur faire une proposition, par opposition à une demande d'emploi.

Ce sera une proposition simple, mais une proposition. Ranger, classer, rédiger, servir, accueillir, traduire, compter, inventorier, nettoyer, fabriquer, réaliser des opérations techniques en atelier, vendre, livrer, transporter, porter, emballer, déballer, etc.
 par opposition à demander un emploi de cariste, commis de cuisine, serveur opérateur, vendeur, livreur, etc.

Vous l'appuierez en expliquant pourquoi vous pensez pouvoir le faire bien : votre éventuelle expérience (pas forcement professionnelle, si vous savez faire la cuisine vous saurez travailler dans un atelier de fast-food) mais aussi des dispositions personnelles que vous savez illustrer par des exemples vécus : votre habileté, votre sens de l'organisation, votre rapidité, votre énergie, votre goût pour les relations, votre mobilité, votre sens du détail, votre capacité à mémoriser, à compter, Etc.

je vous souhaite de l'obtenir. Et une fois que vous y serez, considérez ce job, aussi modeste qu'il soit, comme un lieu d'observation et de prise de recul. ce n'est pas modeste, mais je vous invite à (re)lire un billet de ce blog, publié en juin dernier, et intitulé "Jobs d'été, tirez-en parti".

Il s'agit de prendre cette expérience, non pas "de haut" mais "par le haut", de l'ennoblir en quelque sorte. Vous m'en direz des nouvelles.
 Evidemment ça marchera aussi pour un job alimentaire que vous faites tout au long de l'année.

Commentaire(s)

  1. Merci pour cet article intéressant, que pensez-vous de l’industrie du luxe ? Faut-il toujours avoir un « piston » pour obtenir un stage même de courte durée ?

  2. Heureusement il y a des sites maintenant qui aident les jeunes ou moins jeunes à trouver des petits boulots, comme https://www.moigltemps.com/ ou bien d’autres. Tant mieux, car c’est le principal problème avec ce type de job : trouver des clients.

  3. Oui, voilà. Un peu de pub, ça n’a jamais tué personne.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires