février 2013
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Le marché de l’emploi des jeunes diplômés

publié le 19/02/2013 par dans Afficher dans Marché

Publication, ces jours-ci, du panel de l’Apec. Panel, parce que l’échantillon de 11000 entreprises est permanent, réajusté à la marge pour rester représentatif.
Chaque année, on interroge les entreprises sur les mouvements d’effectifs cadres pendant l’année passée et les prévisions pour l’année qui commence.
Voyez l’article sur apec.fr, je veux juste ici faire un ou deux commentaires.
Le premier pour faire remarquer que le marché de l’emploi des cadres est beaucoup, beaucoup plus favorable que le marche général. En 2012, plus de 35 000 emplois cadres ont été crées ( les recrutements moins les sorties) tandis que plus de 80 000 emplois non cadres ont été détruits.
Il faut aussi ajouter que depuis quelques années la conjoncture, bien morose, conduit les répondants à sous estimer leurs recrutements, si bien que le constat en fin d’année est meilleur que prévu.
Mais je gardais le meilleur pour la fin. Vous lirez dans le compte rendu que les jeunes risquent de faire les frais d’un tassement des recrutements en 2013. Ce recul serait moins important que ce qu’on pouvait craindre (le marche cadre est préservé) mais il sera de 5 ou 6 % et la proportion de jeunes parmi les recrutés plus faible qu’en 2012.
Sauf que cette prévision fait état des intentions des entreprises. Elles préféreraient recruter, devinez, des cadres jeunes mais déjà expérimentés. Ah bon, sans blague ?
Mais le taux de chômage de cette population cible est des faible, et leur perception du marché très pessimiste. Dès lors, le pourcentage de cadres en poste à vouloir bouger hors de leur entreprise s’est écroulé. Ils seront donc peu nombreux à postuler, et encore, sur des opportunités sûres.
Dans la vraie vie, les recruteurs seront obligés de s’intéresser aux seniors pour les postes demandant vraiment une expérience, aux débutants la ou ce sera possible. De 18-19% en prévision, les recrutements de jeunes diplômés passeront en réalité plutôt autour de 19-20%. Petite différence, me direz-vous ? 1700 postes, quand même. Cela rendrait le marche 2013 très semblable à celui de 2012. Pas génial, mais pas non plus trop dramatique.
Pour que ça marche, il faut aussi que vous soyez des candidats crédibles, renseignés, responsables, agiles. La société n’assure pas le Sav de vos études. C’est vous qui le ferez. À l’Apec, on met le paquet pour vous y aider.

Commentaire(s)

  1. Salut, je trouve très très pertinent et fantastique le travail de l’APEC sauf que j’ai l’impression que vous ne prenez en compte que les jeunes diplômés qui sortent des écoles de formation. Alors ma question la voici que faites des étudiants qui ont des diplômes universitaires de premier ou deuxième cycle et qui sont à la recherche d’un emploi correspondant à leur profil étant entendu que les diplômes universitaires sont en général trop théoriques par rapport à ceux des écoles de formation. Merci de me répondre par courriel.

  2. Je fais un petit billet pur vous répondre, Diouf Idrissa, parce que ce que vous dites doit parler à pas mal de gens, et je vous adresserai aussi un mail.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires