301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx
janvier 2013
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

11° idée fausse : on ne peut se rendre utile que dans une association

publié le 18/01/2013 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Marché, Economie et emploi, Idées fausses

J'imagine que vous êtes nombreux à espérer faire un job dans lequel vous vous sentirez utile. que votre travail, les efforts, les concessions que vous ferez nécessairement dans ce cadre professionnel aient un sens, une raison d'être, même si vous n'avez pas l'ambition de sauver l'humanité.
Quoi de plus compréhensible ?
Mais vus avec un tel filtre, la plupart des emplois en entreprise risquent paraître triviaux, voire sordides, du fait que le profit, pensez-vous, est le moteur de l'entreprise, et non le bien commun. Or les emploi du secteur marchand sont largement majoritaires.

La logique d'une entreprise, d'une société, devrais-je dire, est en effet d'assurer une certaine rentabilité aux capitaux mis en jeux et même, sa survie dépend de son équilibre économique. Il existe bien sûr des organisations qui ont le profit comme seule ligne de mire. Mais les entreprises, enfin la plupart, ne sont pas que des organisations financières. Elle ont aussi (surtout) vocation de produire des biens ou des services. Et c'est utile, cela : Fabriquer des chaudières, les installer, réparer des voitures, faire fonctionner des services bancaires, des assurances, gérer des maisons de santé, de retraite, que sais-je…

Qu'une activité soit pratiquée sur un mode "marchand" ne diminue en rien la réalité de son utilité sociale. De la même façon, ceux que rebute l'aspect profitable des entreprises cherchent néanmoins à travailler…contre un salaire.

Non seulement le travail collectif des salariés au sein d'une entreprise a une utilité sociale, vis à vis de ses clients, mais aussi de tous ceux qui contractent avec elle, mais chacun, au sein de cette collectivité, est aussi utile à ces collègues.

Se rendre utile, ce n'est pas seulement oeuvrer dans une ONG ou une association de bénévole. Ne confondons pas utilité et bénévolat ou activité non-lucrative. Le travail de chacun de nous est utile, individuellement et collectivement.

 

 

 

 

Commentaire(s)

  1. Vous avez sans doute raison ! Mais après 40 années d’expériences dans l’encadrement, je constate avec tristesse que le sens du travail s’est souvent délité, dans les entreprises comme dans les administrations, car beaucoup plus morcelé, individualisé, avec des directives mal comprises venues « d’en haut », avec des objectifs encourageant la compétition, conduisant souvent les salariés au mal être dans leur travail … J’ai accueilli ma retraite avec soulagement ! Bon courage aux jeunes !

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx