301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx
novembre 2012
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

8° idée fausse : CDD = petit boulot

publié le 22/11/2012 par dans Afficher dans Marché, Emploi, Idées fausses, Vie en entreprise

Oui, c'est encore une idée fausse : le cdd, c'est mal, le CDI c'est bien.

Il y a selon moi trois sortes de CDD : le CDD de sécurité, le cdd de mission, le CDD de remplacement ou de renfort.

Certains CDD ne sont conçus que comme une antichambre précautionneuse du CDI. Si j'écrivais pour un lectorat de responsables RH, je leur demanderais pourquoi ils en sont si friands. Recruter en CDD par précaution, en "préembauche", n'est ni si intéressant ni si prudent que ça. Après tout, le I de CDI ne veut pas dire interminable mais indéterminé, c'est à dire dire 2 mois comme 20 ans. Mais vous êtes les "candidats"; à vous, je dis : Un CDD, c'est un emploi dont la durée, sauf accident, est garantie. C'est à dire qu'en tant que période d'essai, il est plus avantageux, puisque vous avez le temps du CDD pour être convaincant, tandis qu'en CDI, votre période d'essai peut être interrompue sans préavis.

Il y a des CDD qui ont un objet précis; une mission. Les employeurs n'utilisent pas toujours la forme de contrat sans durée prédéfinie, mais c'est un cas de recours assez important. Organiser le congrès d'une profession, le transfert des bureaux à la Défense, l'édition d'un livre blanc, l'élection du conseil…Le CDD est alors la bonne formule, pour l'employeur puisqu'il correspond à son besoin, pour vous puisqu'il correspond à une mission. Il est facile à décrire dans un CV, souvent d'effet flatteur puisque les résultats sont aisément identifiables. Bref, un CDD-mission est une expérience qui met bien vos compétences en valeur. Peut-être espérerez-vous que votre mission se transforme en emploi pérenne, mais vous aurez, en tout état de cause, engrangé une expérience valorisable.

Il y a enfin, des CDD de remplacement, de surcroit, bref, des CDD qui ne sont pas liés à des projets, mais à un besoin de compléter les effectifs de l'entreprise. C'est le cas de figure le moins favorable, car c'est celui qui se prête le moins au compte-rendu. Il n'est pas interdit d'avoir envie qu'il se termine par une "embauche en fixe", mais rien n'est moins sûr puisque précisément c'est à un besoin ponctuel que répond votre contrat. Le mieux serait alors au contraire de faire comme s'il ne devait pas se prolonger en CDI, pour transformer le simple renfort de personnel en une mission, que vous chercherez à définir, à réaliser, avec des objectifs précis et ambitieux. En parler à votre boss ne serait pas idiot. Vous êtes là pour remplacer le contrôleur qualité qui est en congé maternité ? Donnez-vous aussi la mission d'auditer les systèmes de contrôle, de fournir, en partant, un rapport d'analyse et de propositions d'amélioration, un REX (retour d'expérience) qui irait au delà du simple rapport d'étonnement. Tentez d'obtenir un entretien pour échanger autour de ce rapport. En transformant ainsi un banal CDD en mission, en contrat de chantier, vous vous replacez dans la situation précédente, bien plus avantageuse pour vous.

L'Apec vient d'ailleurs de publier une étude sur les CDD de moins d'un an en entreprise. Lisez-le ! il montre que ces contrats relativement courts obéïssent à une logique différentes que ceux de plus d'une année.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx