octobre 2012
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Quelle direction prendre ? Sur quoi se concentrer ?

publié le 19/10/2012 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Méthode

Voici un commentaire, envoyé par Calypso sur un précédent billet. Il me semble que les difficultés de Calypso sont partagées par beaucoup d’entre vous.
 Par commodité, je reprends d’abord le texte de Calypso et ferai ma réponse ensuite. J’ai numéroté les paragraphes pour plus de clarté.


1 . « […] « Ingénieur Matériaux » […]  mon profil ne « correspond » pas à un métier, mais à plusieurs métiers et ce dans des domaines divers et variés. Vous me direz que je n’ai donc que l’embarras du choix? L’effet produit est plutôt celui d’un éparpillement. Sur quoi ce concentrer? Quelle direction prendre? Y a-t-il des solutions que j’ignore?

2. C’est donc pour répondre (en partie) à toutes ces questions (et bien d’autres) que je demandais de l’aide. […] ma conseillère qui, face à mes interrogations me renvoyait dans les cordes. La finalité du rendez-vous a été un remaniement de mon CV par compétences…

3. Plus tard, j’ai eu recours au coaching. Là aussi je suis restée dans ma détresse, ma coach faisant ce qu’elle pouvait pour m’inciter, me motiver dans ma recherche d’emploi mais n’ayant évidemment pas de réponses à mes questions (c’est bien normal, ce n’était pas son job et je ne lui en veux surtout pas!).

4. Les seuls professionnels vers qui je peux me tourner sont-ils les actifs, anciens de mon école? […] N’y a-t-il pas quelqu’un qui combine la connaissance du secteur et la faculté de conseil?

5. J’hésite fortement à renouveler l’expérience avec « les clés de l’emploi ». Qu’en penser? »


Calypso, vous n’avez pas fait des études justes pour qu’elles collent à un poste (§ 1) Vous avez acquis, grâce à ces études, des compétences, qu'il vous faut dans un premier temps recenser, décrire, mettre en situation.

Que savez-vous, pouvez-vous, voulez-vous faire ? c'est forcement diversifié. Allez voir dans le répertoire RNCP si votre diplôme n’y est pas décrit, voyez avec l’administration de votre école …Je reviendrai là-dessus, l’Apec vient d'éditer une méthode pour transposer des contenus de diplômes en compétences. (compétence = capacité d'action dans un contexte donné)

Quelle que soit l’expertise (§ 4 et 5) ou l’expérience de ceux que vous rencontrerez, personne ne branchera un tuyau sur votre CV pour vous conduire à un poste. ou alors c'est un crétin. Avoir plusieurs pistes, ce n'est pas s'éparpiller, si elles sont cohérentes.

Je suis surpris que votre conseillère (Apec ?) (§2) n’ait pas, d’abord, fait place nette de cette attente de votre part qui ne pouvait qu’être déçue. Peut-être ne l’a-t-elle pas vraiment perçue. Je suis aussi surpris qu’un(e) coach (§3) ne vous ait pas accompagnée sur ce recensement des compétences. Pas besoin de connaître votre métier puisque c'est vous qui allez faire le travail. 
 

Vous devez répondre à trois questions. Les professionnels peuvent vous donner des pistes, des techniques pour y répondre mais ils ne peuvent pas y répondre vraiment. Leur rôle sera de vous guider dans le travail (§5) et c’est en cela qu’ils vous offrent plus que vos pairs ou vos anciens, qui, comme vous l’avez compris (§4) ne peuvent vous offrir que leur expérience et leurs avis. C’est d’ailleurs tout à fait intéressant, mais insuffisant.
3 questions, disai-je :
1.    Qui va me payer ? quelles sont les entreprises qui sont dans la situation d’utiliser vos compétences ? Vous pouvez les approcher en décrivant : leurs clients, leur activité, les techniques qu’elles utilisent, leurs fournisseurs et fournitures, leur taille, … bref, toutes les caractéristiques qui font qu’elles accepteraient de payer pour vos services. A quoi s'appliquent vos compétences ? 
2.    Pour quoi faire ? vous ne pouvez répondre à la question précédente qu’en répondant aussi à celle-ci. On engage quelqu’un, on le paie, pour FAIRE, pas pour être. Que pouvez-vous faire ? Je ne parle pas de métier, de postes, de connaissances, mais d’activités et de résultats : déterminer la résistance d’un métal, définir un cahier des charges de matériaux pour un ensemble mécanique, etc.
3.    Pourquoi moi ?  Il y a des dimensions plus personnelles à vos propositions. Vous n’êtes, pardonnez-moi, pas forcément  « meilleure » que vos concurrents, mais vous avez des particularités. Un stage dans… le fait de parler l’Italien, de connaître bien telle région, de préférer travailler en groupe, de bien rédiger…. Etc.

La valeur du professionnel qui vous aidera se mesurera à sa capacité à vous faire concevoir les réponses à ces questions, et à en tirer un CV, des morceaux de lettre (argumentaire) les mots clefs pour trouver des offres sur les bases de données (mots hameçons) et pour être trouvée dans les cvthèques (mots appâts).

Fuyez ceux qui vous « verraient bien chez Machin », examinez avec prudence les offres « ingénieurs matériaux », ce sont peut-être, comme « eventually » en anglais, de faux amis.

Finalement on vous a peut-être rendu service en vous décevant. Désolé…

Commentaire(s)

  1. Bonjour,

     

    je suppose que c’est toujours le même problème: comment choisir un métier qui plait sans savoir ce que ça implique ou ce que ça demande?

     

    Au fond c’est insoluble sans un minimum d' »élan vital » et sans l’expérience d’un minimum de stages…

  2. C’est vrai Fabrice, il faut de l’élan vital. Ceux qui ont de l’énergie sont favorisés, sans doute. Les extravertis.
    Mais bon, chacun fraye son chemin.
    l’expression « choisir un métier » me laisse toujours perplexe. On ne choisit pas un métier comme on choisirait une montre, ou une voiture, me semble-t-il.
    On cherche des opportunités, des objets d’enthousiasme, dans un champ réel le plus large possible.
    Chacun cherche et trouve les conditions de sa propre excellence.

  3. J’ai du faire, en partie, le travail que vous avez fait là. Mais j’ai toujours l’impression qu’il me manque quelque chose, comme si ça ne s’imbriquait pas.

    J’ai en effet listé tous les cours, les activités pratiques que j’ai pu avoir dans ma scolarité / vie professionnel et essayé de les transformer en compétences.

    En effet, le mot-clé « ingénieur matériaux » est un faux-ami, c’est pour ça que j’ai une liste d’une vingtaine d’autres mots clés dérivés. (Mais je ne prétends pas en avoir fait le tour, qqch peut m’échapper)

    Je ne me suis d’ailleurs pas cantonnée à cela, j’ai lu des offres d’annonces qui en apparence ne m’étaient pas destinées et dont le contenu des missions était à ma portée; j’ai postulé;

    Je crois savoir quels sont mes atouts, ce que les gens qui ont travaillé avec moi ont apprécié chez moi. 

    La question 1. me paraît la plus difficile à élucider.

    Je vais valider cela avec un conseiller je pense.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires