octobre 2012
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Jeunes diplômés de 2011 : situation professionnelle en 2012

publié le 08/10/2012 par dans Afficher dans Marché

Voilà, c'est arrivé. Je parle de l'enquête annuelle sur l'insertion professionnelle des jeunes diplômés. comme chaque année, nous avons interrogé en avril 2012 environ 4000 jeunes diplômés de la promo 2011 (diplômés entre juin et novembre, en gros), représentatifs en termes de filières, de région, etc..et sortant de l'enseignement supérieur (ceux qui déclarent continuer leurs études sont exclus). Les résultats sont un peu surprenants, mais finalement assez logiques.

Voyez plutôt :


 

Le marché de l'emploi ne s'était donc pas dégradé au moment de l'enquête. Le pourcentage de jeunes diplômés qui ont trouvé un emploi et cet emploi est tout autant en CDI, tout autant comme cadre et  plutôt mieux payé.

Une information qu'il faut décrypter : la durée médiane de recherche d'emploi est de 1 mois La moitié de ceux qui ont trouvé un job en avril l'avaient en fait trouvé en moins d'un mois après leur diplôme. Ce qui veut dire deux choses :

– qu'ils avaient commencé bien avant le diplôme. Les stages et l'alternance représentent environ 18% des accès au premier emploi cette année, c'est un signe. l'autre, c'est que la proportion de personnes interrogées qui déclarent avoir commencé à chercher avant leur diplôme a pas mal augmenté.

– que le marché est très différencié. Ce que confirme les écarts de taux d'insertion entre les écoles  et les Universités, et entre les spécialités. Cela va de plus de 80 % à 59%

Christophe Thill, du département Etudes et Recherches de l'Apec et moi-même répondrons à vos questions lors d'un chat organisé demain mardi 9 octobre à 12H

Cliquez ici pour y participer.

Commentaire(s)

  1. Merci pour votre article.

    D’après la vidéo la durée médiane de recherche d’emploi est d’1 mois. Ce qui veut dire, qu’il n’y a pas eu d’effet de crise mondiale sur la durée pour trouver un travail ?

    On constate aussi que le moyen numéro 1 d’embauche est toujours classique(en répondant à une offre d’emploi).

  2. @Huzz
    Pardon d’abord du temps mis à publier votre commentaire que le système avait bizarrement classé en indésirable.
    La durée médiane de recherche d’emploi très courte veut dire trois choses à mon avis :
    – que les jeunes diplômés commencent leurs recherches et prennent des contacts avant d’avoir leur diplôme, puisque un mois, ce n’est pas la durée d’un recrutement. On constate, dans l’enquête, que ces anticipations sont de plus en plus nombreuses en effet.
    – c’est aussi le résultat de la part croissante des stages et alternance dans les moyens de recrutement. Le recrutement est décidé avant le diplôme, ici.
    – Enfin, c’est hélas un signe de la grande disparité des situations entre disciplines. Une fois que les plus demandés ont trouvé (très vite) les autres rament.
    L’enquête porte sur les diplômés de 2011, elle a été réalisée en avril 12.La situation de l’emploi à ce moment là n’était en effet pas la même qu’aujourd’hui.
    Oui, la réponse à une offre d’emploi reste de loin le premier moyen d’embauche. Quand on interroge les entreprises qui ont recruté dans l’année, on fait le même constat. Mais ça n’empêche pas la montée en puissance de la pratique des réseaux sociaux sur le net, (doublé en un an) même si leur résultat en termes de « sourcing » est à peu près nul (2 ou 3 % des candidats embauchés ont été trouvé comme ça). Notez aussi la pratique très répandue de la cooptation, de l’utilisation du réseau des recruteurs. Pour trouver mais aussi -peut-être surtout- pour avoir une approche complémentaire du candidat. Les réseaux sociaux permettent aux recruteurs d’accélérer et radicaliser ces pratiques (on a le bras long sur Linkedin ou Viadéo)

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires