juillet 2012
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Mobilité (2)

publié le 04/07/2012 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Marché, Economie et emploi

A propos de l’enquête insertion de l’Apec, je vous ai promis de revenir sur le sujet de la mobilité. Pour qui cherche un emploi, la mobilité géographique et la mobilité intellectuelle (tolérance à autre chose que ce que je pensais) sont des impératifs.

On ne trouve du travail que sur un marché de l’emploi réel.

Que pensez-vous de ces entreprises qui prétendent vouloir et ne pas pouvoir recruter ? comme moi,  vous soupçonnez que la rigidité de leurs exigences, leur déni des réalités sont les principales causes leurs difficultés. Leur besoin, leur désir de recruter s’avère plus faible que leur exigence.

Il y a, c’est clair, des secteurs d’activité  et des régions qui peinent à attirer des candidats et des pénuries de compétences dans certains autres . Il conviendrait alors de s’adapter, de recruter des candidats plus éloignés de la cible (la solution imaginée). Mais ces entreprises ont tendance à considérer leurs envies comme des contraintes auxquelles le marché et les professionnels doivent se plier.

Retournez la comparaison. N’est-ce pas se compliquer un peu les choses que de limiter sa recherche à un département, 1/95° du territoire, et donc du marché ? Sachant qu’en plus  l’Ile de France, Rhône Alpes, PACA et le Nord Pas-de-Calais représentent à eux quatre 65% du marché, près de 70% si vous ajoutez Midi Pyrénées. Regardez le tableau ci-dessous, fabriqué en interrogeant apec.fr vendredi 29 juin à 18H.  il est éloquent sur la répartition géographique des offres.

Chercher un emploi sur une base géographique large paraît donc une élémentaire prudence. Et commencez tout de suite. Sinon, quand le « moment d’élargir » viendra-t-il? qui vous en donnera le signal ?

Mais il faut aussi qu’on réfléchisse ensemble aux conditions de cette mobilité. On le fera dans un prochain billet.

Région nombre d’offres sur apec.frau 29/6/12 Poids de la région
Île-de-France          17 446 40,9%
Rhône-Alpes             5 013 11,8%
PACA             3 083 7,2%
Nord Pas-De-Calais             2 206 5,2%
Midi-Pyrénées             1 899 4,5%
Pays de la Loire             1 689 4,0%
Centre             1 320 3,1%
Aquitaine             1 287 3,0%
Alsace             1 208 2,8%
Bretagne             1 059 2,5%
Languedoc-Roussillon                854 2,0%
Haute-Normandie                782 1,8%
Lorraine                719 1,7%
Picardie                688 1,6%
Bourgogne                651 1,5%
Poitou-Charentes                586 1,4%
Franche-Comté                559 1,3%
Champagne-Ardenne                451 1,1%
Basse-Normandie                442 1,0%
Auvergne                354 0,8%
France Outre-Mer                187 0,4%
Limousin                154 0,4%
Corse                  25 0,1%
France entière          42 662 100,0%

Commentaire(s)

  1. Bonjour,

    Donc nous y revenons… Les employés doivent être mobiles. Ce qui signifie ? Comme s’aménage une vie personnelle avec une vie professionnelle de plusieurs centaines de kilomètre ? Quels sont les avantages mis à disposition des salariés en compensation de leurs sacrifices familiales ?

    Comment expliquez-vous que les systèmes de visioconférence et de télétravail se développement alors même qu’on demande aux gens d’être de plus en plus mobiles ?

    Est ce bien compatible avec un développement durable des transports ? Est ce que vous pensez que l’on peut soutenir durablement une course à la mobilité ? Dans la conjoncture actuelle? En terme de pollution ? De déracinement social ? D’impacts psychologiques ?

    Bizarrement, nous ne demandons jamais aux membres de la direction d’une entreprise une mobilité accrue sauf pour passer d’un yacht à l’autre… Enfin, le blog de l’Apec n’est pas là pour taper sur le patronnat…

  2. Alice, je viens de répondre à votre précédent commentaire. Nous ne parlons pas de la même chose. Vous pensez à la mobilité exigée par les entreprises pour les cadres dans l’exercice de leur fonction, au sein d’un même poste. Je suis d’accord avec vous sur ce point, on a de gros progrès à faire.
    Vous me donnez l’idée d’un billet d’ailleurs, sur les pratiques en entreprises à ce sujet. Ma position est plus nuancée que la votre, mais il y a pas mal de progrès à faire pour être à la fois plus intelligents, plus humains, plus modernes, plus respectueux de l’environnement, plus économes, et, concernant les managers, plus modestes. En ce moment même se déroule probablement en France des dizaines de réunions qui ont provoqué des milliers de kilomètres en train, avion, voiture, réunions qui n’ont pas été organisées en téléconférences juste pour que le manager ait la satisfaction de s’entourer de ses collaborateurs. Là dessus je suis d’accord.
    Dans votre précédent commentaire vous évoquiez me semble-t-il les consultants envoyés en mission loin de chez eux, c’est un problème plus compliqué. Encore plus compliqués sont les déplacements pendulaires qui ne sont ni commandés, ni même souhaité par les entreprises.
    Bref, ne mélangeons pas tout.
    Et puis vous n’êtes pas obligée de lancer des accusations sur le positionnement de l’Apec, organisation paritaire, gouvernée par les syndicats autant que par le patronat. C’est d’ailleurs mal connaître la vie des dirigeants que de les accuser de ne jamais bouger, ils sont, pour la plupart, au contraire assez mobiles, au sens où vous l’entendez, selon mon expérience. Et les contraintes personnelles et familiales que leur imposent leur charge sont bien rémunérées, certes, mais bien réelles aussi.

  3. Bonjour,

    La position de l’APEC est celles des cadres (des gros) (les petits cotisants y vont en cas de recherche d’emplois). L’APEC subventionne le MEDEF. De part ces deux états de faits, l’organisme a quand même une position particulière.

    Un article intéressant sur le sujet :
    http://www.capital.fr/carriere-management/interviews/la-question-de-l-avenir-de-l-apec-embarrasse-le-medef-574821

    Quant à la compréhension vis à vis des dirigeants, je tiens à rappeler quelque chose qu’on oublie trop souvent. Les dirigeants d’une entreprise ont en charge la gestion des « ressources » humaines et ont dans l’obligation de garantir le bien-être, la santé physique et mentale de leurs salariés. Je ne suis pas sûr (je suis convaincu du contraire) que se soit compatible avec la mobilité.

    Un employeur doit toujours gérer des contraintes plus importantes parce qu’il engage l’avenir professionnel de plusieurs personnes… Donc une charge conséquente…Mais une rémunération qui compense de loin les « contraintes « … Maintenant, quand on a pas les épaules solides et au risque de laisser les salariés sur le carreau… On redevient salarié.

  4. Alice
    Comme vous y allez !

    Sur les cadres qui s’adressent à nous et ceux qui cotisent : par définition chacun cotise selon ses moyens et utilise selon ses besoins. C’est le principe de la mutualisation, de l’économie solidaire à laquelle appartient l’Apec. En revanche parmi les cadres expérimentés (donc jeunes diplômés exclus) qui utilisent nos services, une majorité (les 2/3 environ) sont en activité, et parmi eux une majorité ne connait pas de menace sur son emploi. Ils veulent piloter leur carrière.

    Sur la « subvention » : l’Apec rémunère en effet les organisations syndicales et patronales pour le travail qu’elles produisent pour la gouvernance de l’association : conseil d’administration et ses commissions de travail, 15 comités paritaires régionaux qui se réunissent quatre fois par an, avec en plus d’éventuelles réunions de commissions. l’Apec ne rémunère personne à titre personnel pour sa présence, et il est donc normal que les organisations syndicales soient indemnisées pour ce que ça leur coûte (ces organisations payent ceux des administrateurs qui sont leurs salariés, les autres viennent sur leur temps de délégation. Eric Verhaeghe, interviewé dans l’article que vous pointez, était rémunéré par la Fédération des Assurances quand il présidait l’Apec). Je m’étonne que vous ne releviez que le bénéfice pour le MEDEF. Tous les syndicats, ceux des salariés pour commencer, sont en grande partie financés par ce genre de règlements, comme le fait remarquer Eric Verhaeghe. Pas que l’Apec. Les sommes paraissent grosses parce que nous les comparons à notre portefeuille familial. Vous semblez supposer que ça crée un lien entre l’Apec et le MEDEF. En réalité l’Apec est paritaire et ses liens sont donc aussi forts avec chaque partie des partenaires sociaux. c’est pourquoi d’ailleurs la présidence est tournante. l’actuelle présidente, Marie-Françoise Leflon, est issue d’une organisations de salariés, la CFE CGC.
    Nous revendiquons haut et fort la neutralité de l’Apec. Néanmoins, je reconnais que notre nature paritaire induit une conception des relations employeurs-employés qui est plutôt optimiste, en ce sens qu’elle suppose possible une collaboration gagnant-gagnant, une relation transactionnelle, une interdépendance pour le succès.

    Sur le rôle des dirigeants: vous me suggérez à nouveau un billet. Je ne vous réponds donc pas immédiatement, sauf pour vous dire que vous avez définitivement adopté le point de vue de la ou du salarié, vous tenant dans une distance déterminée par rapport aux « patrons ». c’est un point de vue.

    Enfin, sur la mobilité des salariés. (pas que des cadres) Je comprends que vous avez eu à souffrir de cela, et je respecte votre expérience douloureuse, mais je vous assure que les personnes qui aiment à voyager et à changer sont assez nombreuses. Je l’ai appris (à ma grande surprise) il y a un peu plus de 30 ans quand j’ai commencé dans le métier du recrutement et du placement. Je comprends que vous ne me croyez pas, mais je vous assure que cette découverte ne s’est jamais démentie depuis. J’ai, en revanche, accueilli beaucoup de gens qui me sollicitaient pour les aider à composer entre ce désir et celui de fonder ou de faire prospérer leur foyer.

  5. BOnjour

    Comment osez vous proposer cette offre NON REMUNEREE EN POLOGNE pour un français, qui ira travailler de sa poche, sans toucher un centime, et ils ont le CULOT de parler de bourses de l’Etat français / régions françaises pour refourguer de la main d’oeuvre GRATUITE (la Pologne paradis de la délocalisation), et le contribuable français subventionne CA ? quelle honte que l’apec ne relise rien, ne vérifie rien avant de mettre ca !

    refv Référence Apec : 123974

    ref Référence Apec : 123973

    http://apec-campus.anakrys.biz/detail_offre.php?id_apec=a3D16SEtfij8&cle=fb5e2f8598a9d373c9e54201d0b2ca67&id_offre=123974#top

    http://apec-campus.anakrys.biz/detail_offre.php?id_apec=a3D16SEtfij8&cle=fb5e2f8598a9d373c9e54201d0b2ca67&id_offre=123973#top

  6. Vous avez tout à fait raison. Les stages offerts par l’Apec sont mis en ligne par un de nos partenaires. Il y a ici à l’évidence une « offre » qui ne devrait pas être publiée, ni par nous ni par quiconque.
    Avez-vous demandé son retrait en cliquant sur le bouton « signaler une offre de stage non conforme « ? moi je l’ai fait.
    Faites le aussi.
    Merci de votre intervention.

  7. Monsieur c’est FAUX
    c’est facile de dire « les offres sont mises en ligne par un partenaire ». Vous êtes responsable de ce qui est publié comme annonce (notamment illégales) sur votre site. Peu importe qui le publie c’est votre site.
    Consultez la jurisprudence. Votre responsabilité peut -être engagée si vous validez ,des offres illégales / contraire à la Loi. yahoo a dû retirer de son site des objets interdits.

    Finalement pourquoi un recruteur irait-il coté « emploi » mettre une annonce et payer quelqu’un puisque côté stage c’est quasi gratuit avec des compétences à jour ?

    Ce site polonais pollue encore avec 2 annonces aujourd’hui: recherche de 2 stagiaires français pour travailler en Pologne AUCUNE REMUNERATION, trajet aérien à votre charge mais « renseignez vous il y a des bourses »
    Le contribuable français ira défiler dans les rues s’il se rend compte qu’une partie de ses impots sert à CA, non seulement les emplois sont détruits en France, et en plus il faudrait envoyer des stagiaires en Pologne travailler gratuitement avec une Bourse de l’Etat Français ? Depuis quand un pays forme -t -il sa jeunesse, et l’offre-t-il + argent à un pays concurrent qui casse son marché du travail ?

    Communication – RP / Commercial – Marketing H/F
    Partenaire Pologne – Krakow N ° 124629

    Durée : 3 à 6 mois | Début : dès que possible
    Rattaché(e) à la direction, vos missions consisteront à :
    o Gérer la communication de l’entreprise sur les réseaux sociaux (facebook, viadéo, linkedin,…).
    o Développer notre notoriété sur le web (communication + référencement)
    o …
    Parue le 11/07/2012 – Origine : JeuneDip.com
    Stagiaire Assistant Senior Manager H/F
    Partenaire Pologne – Krakow
    N°124627

    Durée : <3 mois | Début : dès que possible
    Participez concrètement à notre développement commercial !
    Nous recherchons un stagiaire H/F, qui aura pour mission principale la prospection et le développement du C.A. via nos missions de développement d'affaires. Challenge motivant et …
    Parue le 11/07/2012 – Origine : JeuneDip.com

    PS: Alice, je vous comprends.

  8. @ et-cela-continue-encore
    Qu’est-ce qui est faux ? votre adresse mail, oui, ça j’ai vu.
    Peut-être est-il prudent de lire les posts avant d’y répondre. Je n’ai pas dit que nous n’étions pas responsables, j’ai indiqué que j’avais dénoncé cet abus et vous ai proposé de le faire aussi.
    J’en ai un peu marre de recevoir des leçons à propos de ce que je n’ai pas dit et pas fait.
    Pour le reste je trouve (et je vous l’avais dit dans mon premier commentaire) que vous avez entièrement raison, sur notre responsabilité d’éditeur. Je m’intérese plus à l’aspect déontologique, parce que dans le cas précis ce n’est pas absolument sûr que ce soit illégal, s’agissant d’une entreprise non résidente. Mais en se plaçant, comme vous le faites, sur le plan moral et citoyen, sans aucun doute, je suis d’accord avec vous.
    Je fais le nécessaire illico pour que ces offres soient retirées. Pour votre information, nous sommes en train de réformer les processus pour ces offres de stages.
    Mais de grâce, LISEZ les textes avant de CRIER comme ça.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires