mai 2012
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Emploi (en France) pour les étrangers

publié le 31/05/2012 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Marché

Réciproquement au sujet « trouver un emploi à l’étranger » , on peut aussi évoquer le problème qui se pose aux étrangers qui souhaitent s’établir et travailler en France.

Evidement si vous êtes ressortissant de l’Union Européenne pas de problème. Mais sinon, les choses se compliquent. C’est même un sujet très compliqué.

D’un côté une règlementation théoriquement très restrictive ; de l’autre des accords bilatéraux avec certains pays, des règles spécifiques à certains métiers, donnant à certains des opportunités parfois inattendues.

Au passage,  Il est permis de travailler pendant ses études à condition de ne pas dépasser un certain seuil en nombre d’heures par an. Attention, le dépasser peut conduire à un retrait du titre de séjour.

Par conséquent, si vous êtes concerné(e), je vous recommande d’étudier la question avec la plus grande attention, la plus grande circonspection aussi. N’écoutez les conseils que des professionnels de l’immigration, les services français et les services consulaires de votre pays d’origine. Et même avec eux, soyez attentif aux critères qui fondent leur avis ; il suffit en effet d’oublier de recueillir une information en apparence anodine pour passer à côté d’une règle qui change tout. Vous pouvez d’ailleurs vous aussi, en vous documentant commettre le même oubli. Prudence et persévérance, donc pour diagnostiquer la situation. Vous pouvez en particulier aller consulter les pages consacrées aux titres de séjour sur le  portail gouvernemental du droit. Il existe aussi un site dédié à l’aide des étrangers en France : SOS net, dont les informations semblent assez claires. Mais attention, on n’est jamais à l’abri d’une mise à jour manquée…

Un employeur qui veut engager un travailleur étranger (hors UE, je le rappelle) doit en faire la demande aux services du travail. Il doit avoir auparavant confié une offre d’emploi à Pôle emploi qui dispose de 5 semaines pour constater une difficulté à recruter qui conditionne plus ou moins l’autorisation que délivrera la direction régionale du travail. Pas simple.

Sachez aussi qu’il existe un titre de séjour pour 3 ans, dit   « Compétences et talents », que vous pouvez solliciter si vous avez un projet professionnel « en lien avec une compétence ou un talent qui intéresse la France et votre pays d’origine ». Mais je suppose que la notion d’intérêt doit être interprétée de façon restrictive…

Je résume : c’est une matière compliquée et il ne faut ni s’empresser de baisser les bras, ni être confiant sur la base d’un avis, même éclairé.

L’alternance politique risque de faire un peu bouger les lignes mais, selon moi, pas en profondeur. Si néanmoins l’esprit change, ce sera déjà pas mal.

Commentaire(s)

  1. Le seul critère qui se lie à la recherche d’emploi à l’étranger est le parcours professionnel de chacun. 

  2. Emploi cao
    Je veux bien que vous fassiez de la pub pour votre site, que je ne connais pas mais que je n’ai pas à critiquer. Néanmoins :
    – Je ne me permets pas de poster des commentaires sur les jobs boards en citant explicitement apec.fr. Je trouverais ça déplacé. cette remarque vaut d’ailleurs pour plusieurs « commentaires » que j’ai laissé passer ces temps-ci…
    – Dans mon billet il n’est pas question de recherche d’un travail à l’étranger mais bien de la recherche d’emploi en France de ceux qui n’ont pas la nationalité française.
    – Votre commentaire, dont la rédaction est peu claire (que veut dire « le seul critère qui se lie à la recherche d’emploi  » ?) donne à penser que selon vous seul compte le parcours du postulant.
    Je le répète, concernant les nationaux des pays avec qui la France n’a pas d’accord particulier, il y a des conditions strictes à respecter.
    Et lorsqu’il existe des accords, ils fixent le plus souvent des conditions et procédures. En revanche si on est issu de l’espace Schengen, alors pas de conditions.
    Je ne suis pas un spécialiste mais je sais que dans bien des pays, les USA ou le Canada, par exemple, c’est la même chose pour les ressortissants français, il y a des restrictions, des conditions, des procédures, etc.
    Affirmer le contraire me parait étrange.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires