décembre 2011
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Blague utile : chacun son problème

publié le 12/12/2011 par dans Afficher dans Méthode, Joker

Pendant quatre jours, un congrès de psychanalyse se déroule au 25ème étage d’un hôtel de luxe. Chaque jour, le liftier fait monter et redescendre, dans son ascenseur, un grand psychanalyste et un petit psychanalyste chauve. Et à chaque fois, le grand type a craché sur le crâne luisant de son collègue plus petit, qui  s’est essuyé soigneusement le crâne avec un mouchoir ,sans manifester aucune émotion. Il va sans dire que le liftier est très intrigué. Par bonheur, le dernier jour, le petit savant descend tout seul. Alors, prenant son courage à deux mains, le liftier ose lui demander : « excusez-moi Docteur, mais pouvez-vous me dire pourquoi l’autre docteur vous crache ainsi sur le crâne à chaque fois que vous êtes ensemble dans mon ascenseur ? »

« Ça, jeune homme, c’est son problème »,  répond avec fermeté le psychanalyste en sortant dignement de l’ascenseur.

Souvent, dans ces lignes, je vous ai recommandé de faire preuve d’empathie, même si je n’ai pas toujours employé le mot, de vous intéresser aux motivations de l’autre,  de chercher à comprendre ses enjeux, son point de vue, de répondre aux questions qu’il se pose. C’est en effet ainsi qu’on communique mieux.

Mais il y a des limites à cela :

– Les conjectures que je fais pendant des heures sur les motivations de quelqu’un qui a pris une décision qu’on ne comprend pas.

– Le fait de me sentir partie prenante d’une décision ou action d’autrui, d’un évènement, qui n’est éventuellement pas du tout liée à moi. Qu’ai-je fait pour qu’il me crache dessus ?

Cela se résume en un dicton bien utile : les chiens aboient et (ou « mais ») la caravane passe.

Commentaire(s)

  1. Jean-Marie,

    je ne suis pas sûr de bien comprendre ce billet: alors, le psychiatre crache sur la tête de l’autre parceque ce dernier manque d’empathie ou parcequ’il est plus petit?

  2. Ce qui est intéressant c’est de renvoyer ce grand Psy à sa propre responsabilité. Et de ne pas se poser trop de questions.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires