301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx
décembre 2011
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Aïe, un entretien

publié le 05/12/2011 par dans Afficher dans Méthode, Passer un entretien

Des candidatures, j'en ai envoyé à la pelle. Personne ne répond, c'est normal c'est la crise et j'ai fait un master de flamenco comparé. Mais là tout d'un coup, juste le lendemain du concert des Dead Carrots, ça tombe mal, je suis l'objet d'un appel téléphonique sauvage de la part  d'un recruteur. Oui, c'est moi qui ai adressé mon CV à Dream Team, la boite d'intérim d'en bas de chez moi. Je ne le lui dis pas, mais en fait c'est ma grand-mère qui m'a fait remarquer qu'ils étaient là et que l'intérim c'est du boulot. Moi, je les voyais plutôt cherchant des déménageurs adjoints, des soudeurs ou des comptables. La fille me parle d'un job concernant le tourisme, l'Espagne (flamenco, forcément..) et me demande si je parle l'espagnol (le flamenco, forcément) et puisque oui, de venir demain 10H à un entretien. Un rapide coup d'oeil à mon agenda me permet de vérifier que demain 10 H, non, ce n'est pas possible, (10 heures, non mais ! :-0 )   mais que si elle est toujours disponible à 14 /15 H… C'est donc demain que j'ai rendez-vous. Panique. Bon. Qu'est-ce qu'ils disent sur l'entretien sur le site de l'Apec ? et Le blog, qu'est-ce qu'il dit là dessus ? Je vérifie rapidement. Il y a 93 billets sur le sujet. Ben, il aime ça dis donc, les entretiens, Jean-Marie. Que dit-il ? En résumé : que l'entretien est le moment de l'argumentation, c'est à dire d'un dialogue. Communiquer c'est comprendre, se faire comprendre. Que cela va servir à rassurer (vous avez raison d'envisager de me recruter) et d'émerger (voilà qui je suis, ce que je sais faire, comment je travaille et me conduis, comparez !) Comment s'y préparer ? 3 points clefs : 1/ Se préparer à être physiquement au mieux. Bien habillé (vêtements de ville, on n'est ni à la fac ni au bal de l'X), reposé,  bref on soigne son look façon acceptable par le recruteur moyen (pour les garçons, la coiffure rasta passe mieux dans les entreprises du spectacle que dans l'industrie). Bien dormir la veille, bien se préparer le jour-même. 2/  Que sais-je du job ?  Ou plutôt le plus souvent, qu'est-ce que je ne sais pas ? Se préparer à apprendre complètement ce qu'on attendra de la nouvelle recrue, quelles actions, quels objectifs, qui va juger  de la réussite et comment ? Quel est le contexte ? N'oublions pas que c'est la connaissance du contexte et des enjeux qui permettent à un candidat de faire ressortir ses arguments. 3/  Bien réviser aussi ce que je sais et ce que je dis (ou peux dire) de moi. S'entrainer à une auto-présentation rapide (1 à 2 minutes) S'enregistrer le cas échéant. Ne pas oublier que c'est parce que j'aurais émergé (fait en quelque chose la différence) que je serai recruté. Et cette différence, ce "quelque chose" n'est pas écrit dans l'annonce. Ça sera même une raison de mécontentement de la part des refusés : "vous avez recruté un candidat qui avait une bonne connaissance des traditions espagnoles (le flamenco, c'est évident) ? Mais ce n'était pas écrit dans l'annonce, ça, c'est pour ça que je n'en ai pas parlé". Ah ? Dommage.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx