301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx
mars 2011
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Dessinez-moi l’entreprise idéale

publié le 24/03/2011 par dans Afficher dans Marché, Emploi, Quel job pour moi?


C’est quoi pour vous l’entreprise idéale ? 400 étudiants issus de différentes formations, répondent à cette question dans une enquête du cabinet Deloitte.

Le panel de répondants dresse un portrait de l’entreprise idéale qui est, disons, compatible avec celui de l’entreprise Deloitte. Cela doit nous inciter à regarder les résultats avec un peu de recul. Tout de même, ce qui ressort globalement de l’enquête donne, je pense, un aperçu des idéaux de ces jeunes diplômés ;  si on ne tient pas (trop) compte des métiers et des secteurs préférés, un peu dictés par la nature des diplômes visés.

C’est une entreprise :

* multinationale  mais avec une organisation (de taille raisonnable) dans chaque pays (et non une organisation mondiale uniformisée) ;
* dont les activités sont diversifiées afin que les missions des collaborateurs le soient aussi ;
* organisée de façon matricielle et souple (le contraire de hiérarchique pyramidale) ;
* qui recruterait en privilégiant le diplôme (57%), la personnalité (80%) et à la rigueur, l’expérience, et non la réussite de tests et études de cas (16%).  Là, je n’en reviens pas.

Quel avis avez-vous sur ce point, vous autres ?

Et de manière générale, reconnaissez-vous votre entreprise idéale dans ce portrait ?

Commentaire(s)

  1. Ce résultat au sujet du critère de recrutement n’est, selon moi, pas si surprenant : il signifie juste que les « collaborateurs » de nos jours veulent trouver plus de sens dans leur job,à leur yeux et à ceux de pour qui ils travaillent, dans leur façon d’être et de l’accomplir que dans les résultats purs et durs.D’où des critères de recrutement en accord.
    Avoir aussi une forme de reconnaissance valorisante d’une scolarité réussie (57% sur le diplôme), et d’ailleurs je pense que la pression mise dans la réussite scolaire n’y serait pas étrangère (j’en ai bavé pour mon diplôme, il a de la valeur!!).
    Toujours en parlant de scolarité, dès le plus jeune age, en France en tout cas (je ne saurais parler pour d’autre pays) le mode de vérification des acquis passe par le contrôle->sanction (à l’inverse d’un contrôle->(ré)-acquisition. J’y vois en conséquence une sorte d’allergie à un processus de recrutement basé sur une Étude de cas/Tests. Processus qui d’ailleurs n’est peut être pas très utile en dehors de métiers très spécifiques (pilote de ligne, etc…)
    De plus, il me semble que cette étude a été menée auprès d’écoles et universités, les répondants que je suppose donc étudiants, ont peut être envie de sortir de la logique « exams » en rentrant dans la vie active…

    Maintenant, d’un point de vue totalement cynique, l’entreprise idéale pour beaucoup de jeune diplômés est probablement celle qui permet de toucher 6 fois le rsa en un mois….

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx