301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx
septembre 2010
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Comment Audrey a trouvé un job (1)

publié le 21/09/2010 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Marché, Afficher dans Méthode, Passer un entretien, Préparer sa candidature, Quel job pour moi?

Audrey, qui a suivi ce blog un moment et posté pas mal de commentaires, a eu la gentillesse de poster un petit coucou sympa quand elle a trouvé du travail, au début de l’été. Je lui avais demandé de nous raconter cela. Elle l’a fait et j’ai attendu que tout le monde soit là pour le publier. Nous y voilà. En fait, je vais publier son message en deux temps : le récit d’abord, puis les conseils qu’elle nous donne, après sa recherche d’emploi fructueuse :

– « J’ai effectué mon stage de fin d’études (de janvier à juillet) dans un cabinet de conseil. Diplômée en management, je n’étais pas encore très claire quant à la direction à donner à ma carrière professionnelle. Durant les premiers mois de mon stage, je ne me suis pas beaucoup occupée de ma recherche d’emploi car ma priorité était de réellement définir mon projet professionnel.

J’ai ainsi tenté de clarifier au mieux mes envies et de me confronter à l’avis de professionnels. Armée de mon CV et de mes questions, j’ai pris rendez-vous avec l’association des anciens de mon école. L’association propose des entretiens avec des consultants RH. Durant deux entretiens d’1h30, nous avons revu mon parcours et les raisons de mes choix de spécialisation et de stages.

Au même moment, j’ai commencé à me mettre en veille professionnelle : je me suis inscrite aux flux RSS des offres d’emploi de l’APEC et d’autres sites d’emplois pour jeunes diplômés. J’ai consulté ces sites quotidiennement, mettant de côté les annonces qui m’intéressaient.

J’ai également fait le tour de mon réseau et cherché à contacter des personnes qui travaillent dans des secteurs qui m’intéressaient afin de les rencontrer. Il s’agissait généralement de personnes travaillant depuis 8-10 ans et qui avaient débuté par le même type de poste que ceux que je visais. J’ai, par exemple, contacté un ancien élève de mon école dont le mémoire de fin d’études était sur un thème qui me passionne. Il est désormais assez simple de retrouver des gens grâce à Facebook, Linked In ou Viadeo… J’ai ainsi pu rencontrer quelques personnes et apprendre de nombreuses choses sur leur parcours et leur expérience. Cela donne une image sans concession d’un milieu que l’on a souvent tendance à idéaliser.

La prochaine étape de ma recherche d’emploi a été de noter dans un tableau Excel la liste des secteurs et des entreprises qui m’attirait. J’ai pris le temps de m’ajouter (ou de mettre à jour) mon CV aux bases de données de ces sociétés… CV que j’ai auparavant retravaillé avec l’aide de consultants spécialisés.

En juin, la société dans laquelle j’effectuais mon stage m’a annoncé sa volonté de me garder. Une proposition m’a été faite mais je n’ai pas répondu dans la foulée… La proposition était intéressante mais sur de nombreux points (définition du poste, salaire, contenu des missions à venir…), elle ne correspondait pas à la direction que je souhaitais donner à ma carrière. J’ai expliqué les raisons de mon refus à mon employeur et je me suis mise en recherche active de poste. Chaque jour, je sélectionnais les offres correspondant à mon profil, me renseignais sur la société et prenais le temps de réellement comprendre ce qui se cachait derrière la description de poste.

Rapidement, j’ai eu des entretiens téléphoniques, des déjeuners puis des entretiens d’embauche… Passer ces entretiens s’est avéré beaucoup moins stressant que ce que j’imaginais. J’ai joué la carte du naturel : je n’ai pas cherché à travestir ma personnalité et j’ai fait en sorte de connaitre au mieux le secteur dans lequel évolue l’entreprise…

Puis, j’ai reçu des propositions et j’ai eu la chance de pouvoir choisir le poste qui m’attirait le plus… J’ai débuté tout de suite après la fin de mon stage : pas de vacances d’été pour moi cette année ! Mais cela me permet de débuter dans une ambiance plus décontractée et avec une équipe plus réduite, ce qui est finalement assez pratique pour apprendre à connaitre ses collègues et leur rôle dans la société ! »

Commentaire(s)

  1. Récit motivant ! Effectivement, je suis actuellement dans la situation de recherche d’emploi, et il est vrai que parfois on peut être amené à répondre à des offres qui au fond ne nous conviennent pas tant que cela au niveau secteur ou fonctions.
    Alors comme un article de ce blog l’a souligné : il est vraiment IMPORTANT de faire le point sur ses motivations et ambitions, quitte à rester quelques temps de plus sans travail, et non se jeter sur toutes les offres venues qui peuvent « à priori » convenir, par peur de ne rien trouver.
    Bien sûr il y a aussi des critères (financiers, temporels, …) qui peuvent peser et nous amener à la précipitation (pouvoir payer son loyer dans les mois qui viennent, par exemple), mais il est important de creuser au mieux dans les offres pour trouver celle réellement adéquate à nos attentes.

    Merci à Audrey pour son témoignage et ses conseils

  2. Bonjour,

    Je suis actuellement en stage de fin d’étude dans une entreprise agroalimentaire (R&D) jusque début septembre. Ce témoignage m’a particulièrement intéressée, puisque je commence à me renseigner sur les emplois et les entreprises qui pourraient me convenir.

    Mais ce qui me surprend, c’est de lire que Audrey a pris des rendez-vous avec des consultants, s’est rendue à des entretiens… pendant son stage !
    Moi, je suis dans le labo toute la journée, et quand j’en sors, plus aucune de ces personnes ne sont disponibles. Et rien le samedi non plus…
    Et pour les entretiens de recrutement, je me vois mal demander une 1/2 journée à mon chef pour pouvoir m’y rendre.

    Que faire ? Pour le moment, je me « limite » à la veille et à l’amélioration de mon cv, et je me donne le mois de septembre pour les entretiens.

  3. elanor,

    personnellement, je n’hésiterais pas a demander une demi-journée a votre chef « pour aller faire des entretiens » car:

    -il doit bien se douter que vous allez chercher un travail après vos études, même(surtout d’ailleurs!) s’il n’a rien a vous proposer.
    -cela lui rappellera que vous allez être bientôt sur le marche (au cas ou il voudrait vous proposer un job, sait on jamais?)

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx