août 2010
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

décryptez les gestes

publié le 02/08/2010 par dans Afficher dans Méthode, Passer un entretien

Le journal du net nous propose de Décrypter les gestes de vos interlocuteurs. Je ne suis pas très client de ce genre de postulats. Ils sont à la fois péremptoires,  pas tous convaincants et un peu difficiles à mettre en œuvre. Néanmoins, cela nous ramène à une évidence : il est utile de prêter beaucoup d’attention à son interlocuteur, quelle que soit la situation ou l’enjeu. Il est utile de savoir regarder et écouter en même temps.

Être attentif  aux autres peut aider à les mettre à l’aise, à repérer qu’on les a froissés, ou au contraire qu’on est en accord. C’est aussi un moyen de relativiser le sens « digital » (logique) de ce que dit la personne en prenant en compte sa posture, le ton de sa voix, ses gestes au moment où elle s’exprime. Toute cette communication « analogique », qu’on appelle « communication non-verbale » est essentielle. Elle peut être en contradiction avec la communication verbale. je vous dis que cela ne me dérange pas que vous fumiez près de moi, mais sur un ton neutre et plat, en me reculant à peine, mais quand même, avec un geste de la main esquissé vers le haut qui pourrait aussi vouloir dire « qu’est ce que j’y peux, de toutes façons ? « .

On peut aussi repérer, ce n’est pas très difficile, les gens qui récitent un discours appris, ou au contraire qui semble sortir droit du coeur. Les phrases sont les mêmes, mais la posture change.

Attention, vous pouvez quand même avoir à faire à un bon comédien. C’est même l’inconvénient des « leçons » comme celles que donne le journal du net. On peut s’entraîner à reproduire des postures et des gestes qui inspirent la confiance. Ca ne marche pas avec tout le monde, mais certaines personnes, par exemple, sont passées maîtres dans l’art de prendre une forme subtile de pouvoir sur les autres en les touchant. Une main sur l’épaule, une petite pression rapide et amicale sur l’avant-bras ou le bras. Ce sont des choses qu’on peut apprendre, facilement, de manière souvent empirique, intuitive. Lorsqu’on les observe, on ne peut donc pas en déduire grand chose sur les véritables sentiments de la personne. En revanche, cela doit vous rendre attentif au pouvoir que cela lui donne sur vous (sauf si vous êtes de ceux qui redoutent les contacts physiques). Que la gestuelle en question soit ou non spontanée.

Bref, méfiez-vous des interprétations trop  rapides et définitives, mais apprenez à observer, à regarder en écoutant. Moi qui suis plutôt mauvais observateur spontanément, je suis encore surpris de la quantité et de la qualité des notations que je recueille quand j’en fais l’effort.

Commentaire(s)

  1. Bonjour,

    Ça peut paraitre bête, mais la série « Lie to me » sur M6 met parfaitement en évidence ces gestes qui nous trahissent, et qui, si on sait les décrypter, peuvent apprendre plein de chose. Maintenant, en entretien, déjà que beaucoup de personne son stressé, alors, de la à prendre le temps de décrypter en plus le comportement, il faut que ça deviennent un reflex naturel.

  2. J’ai lu aussi quelques livres sur ces thèmes, et je suis parfois candidate, comme en ce moment, et parfois recruteuse. Mais je préfère m’en servir quand je suis candidate, et laisser le naturel et l’instinctif quand je suis recruteuse.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires