juin 2010
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Trouver des offres d’emploi

publié le 17/06/2010 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Marché, Afficher dans Méthode, Internet, Quel job pour moi?

Un petit rappel : lorsque vous cherchez des offres d’emploi sur Apec.fr, vous n’en trouverez d’intéressantes que si vous bâtissez une requête à partir de mots clefs pertinents, et non à partir des classifications qu’on vous propose (encore) pour cela.

En particulier, si vous m’en croyez, banissez absolument une recherche par le secteur d’activité. Vous seriez surpris de constater quelles entreprises ressortent à partir d’un code secteur, qui est peut-être le résultat  d’une classification par l’administration. Une entreprise que vous auriez cherchée dans l’industrie du verre va se trouver en métallurgie, ou plus bêtement en « admistration d’entreprises » (holding). En plus, votre  travail ne se rattache pas forcement à un secteur d’activité. On peut faire de la com ailleurs que dans une agence, non ?

2eme critère dangereux : le  code fonction. Non seulement cette codification n’est vraiment pas parfaite, mais en plus on constate des erreurs de codification, de la part des entreprises comme des cadres, qui faussent complètement le jeu. Il faut dire que, comme toute codification, elle nécessite un mode d’emploi, que personne, évidement, ne prend le temps de regarder. D’ailleurs, vous êtes nombreux à pouvoir vous glisser dans plusieurs « cases » de la liste. Achat, contrôle de gestion, technico-commercial, autant de possibilités pour un économiste de la construction, par exemple.

Les autres critères codifiés me laissent sceptiques. Ce sont les critères géographiques, de salaires, et d’expérience, qui restreignent votre champ de vision. Les offres à Bordeaux ne sont pas moins intéressantes pour vous faire une idée du marché que celles de Lille ou de Lyon ! Que vous décidiez ensuite de ne pas y répondre, c’est autre chose. Vous aurez lu l’offre, enrichi votre connaissance du marché, mesuré à quel point votre contrainte géographique restreint votre cible, etc. Idem pour les salaires.

La notion d’expérience est aussi un piège. Lire toutes les offres peut vous amener à analyser, dans votre champ de compétence, ce qui fait vraiment la différence, en termes de responsabilité, entre les postes que vous pourriez tenir et ceux que vous laisserez à vos aînés. Sans tenir compte de la demande exposée par le recruteur, qui est parfois de l’ordre de l’automatisme (3 à 5 ans d’expérience). Ensuite, vous répondrez en connaissance de cause. C’est moins vrai quand, du fait de la crise, il y a pas mal de candidats, mais en temps normal, on publie environ 10 % d’offres ouvertes aux débutants alors que les débutants sont environ 20 % dans les embauches réelles des entreprises.

Le meilleur est pour la fin: méfiez-vous aussi de l’intitulé de fonction, comme mot clef. Selon les traditions de la filière, celles de l’entreprise,  les intitulés de postes varient fortement; certains intitulés sont vagues et mal définis. Si ça se trouve, alors que vous cherchez un poste de chef de produit, vous pouvez trouver un job comme chef de marché, responsable d’univers, adjoint du directeur commercial, assistant produit, responsable technico-commercial, adjoint de direction, chargé de mission… Etc.

Commentaire(s)

  1. J’ai constaté des incohérences similaires sur Pole Emploi et Monster. De même comme employeur, il est parfois difficile de postuler à sa propre annonce à des fins de test.
    Les sites emplois ne semblent plus en adéquation avec les personnes en recherche d’un nouveau poste ou d’un emploi. Seules les annonces aux couleurs de cabinets de recrutement paraissent adaptées au fonctionnement mais avec de nombreux critères discriminants.
    L’apex reste à mon avis le site institutionnalisé le plus en avance avec son intégration avec Linkedin et Viadeo. Espérons des évolutions avant que le statut CDI ne disparaisse en France

  2. Jeune designer à la recherche d’un premier emploi, j’ai le tour de tout ces sites… et franchement, je vais finir par créer mon propre site d’annonces au moins j’aurais un boulot et là, il y a du boulot!

    en effet je ne rentre dans aucune case! Sur la majorité des sites ils sont vraiment à côté de la plaque ce qui m’oblige à regarder TOUTES les annonces.
    Je ne parle même pas du pôle emploi qui même en entretien on été incapable de définir mon profil. Chez eux il y a des annonces designers mais ceux qui propose les emplois font n’importe quoi(mais au moins 10 type de design différent dont 5 qui me correspondent alors que l’on ne peut cocher qu’une case!!!)!
    Il n’y a aucune correspondance entre les jobs et leur intitulé mais là je ne fais que répéter ce que vous dites!

    On ferais tout autant mieux de proposer des catégories vagues: type ambiance au boulot, loisir, région, âge, état d’esprit, caractère, responsabilités! Avec ca on aurait peut-être une chance de tomber en accord avec nos recruteurs!!! :)

    Et puis quand on cherche vraiment un emploi et que l’on est libre de bouger et surtout de postuler à différentes offres, il faut permettre un plus grande liberté au gens et ne pas les contraindre à une case.
    EX.: lorsque vous cherchez les tarifs sur le site sncf, on ne vous propose jamais une région de départ (au lieu de cela seulement la gare) hors il est possible qu’avec un petit trajet en voiture l’on parte d’une gare différente pour une économie d’au moins 50% parfois!

    Il est temps d’être intelligent, d’être malin!

  3. Ah! oui et une chose qui pour moi est essentielle.
    Parfois comme dans mon cas, on est confronté à une bonne majorité d’offre qui ne nous concerne pas (ingénieur designer, dessinateur projeteur dans mon cas!)!… et il n’existe pas d’espace pour dire ce que l’on ne souhaite surtout pas or cela permettrait un grand gain de temps!

  4. Il me semble que la réponse à vous deux, à cette préoccupation de ne pas rentrer dans les « cases » se trouve dans la possibilité de travailler avec des combinaisons de mots clefs.
    Abandonnez les rubriques professionnelles toutes faites, imaginez et essayez des requêtes en utilisant les « et » les « ou », les combinaisons, rendues possibles par les parenthèses comme ceci :
    eau et (douce ou « de mer »)
    une telle requête fera ressortir tous les textes ou le mot « eau » est présent, seulement si il est associé soit à « douce », soit à « de mer ».

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires