juin 2010
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Les secteurs d'activité

publié le 08/06/2010 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Marché, Economie et emploi

Vous verrez parfois, dans des analyses sur l’emploi, et notamment les nôtres, une segmentation par grands secteurs : l’industrie, les services, le commerce et la construction.

Je vous engage à prendre un peu de recul par rapport à ces  catégories,qui selon moi ne sont pas très intéressantes, parce que la réalité des logiques de filières les transcendent, et qui ne sont pas homogène.

La construction, par exemple, comprend le Bâtiment et les travaux publics,  deux secteurs assez distincts en réalité. Mais si vous avez des compétences dans  l’un ou l’autre, vous en avez forcement pour les fournisseurs de produits (commerce) ou de services (services) techniques à ces entreprises. Les bureaux d’études, les maîtres d’œuvre, les architectes, par exemple, font partie des services.

C’est la même chose avec l’industrie, vaste catégorie qui regroupe des entreprises dont les logiques d’organisation sont très différentes (par exemple des fabricants d’eau de javel, de biscuits et de matériel roulant ferroviaire n’ont pas du tout les mêmes organisations). Une entreprise   industrielle peut fabriquer de très grandes quantités (usine à papier) et de très petites (machines spéciales) avec beaucoup de main d’œuvre (confection) ou très peu (industrie chimique).

Et surtout, la frontière est de plus en plus floue entre les emplois de services dont on dit qu’ils sont majoritaires et les emplois des autres secteurs, industrie en tête, notamment à cause de l’externalisation des activités périphériques, qui font passer les mêmes emploi vers le service. Un ingénieur est un salarié de l’industrie s’il travaille dans un bureau d’études d’Airbus ,  mais des services si c’est dans une société d’ingénierie sous traitante, même si c’est exactement sur le même projet.

Au sein même des services, les affectations dépendent de l’organisation des entreprises. Ainsi une femme de ménage, selon qu’elle est salarié de l’hôtel où elle exerce son métier ou d’une société spécialisée.

Les frontières avec le commerce ne sont pas beaucoup plus nettes : Un centre auto, magasin et atelier est-il à classer dans les services ou le commerce ?

Une société industrielle peut avoir une double activité : fabriquer et vendre une gamme de produit complétée par une gamme de produits en négoce (achetés et revendus) et des services annexes (des machines, un atelier de réparations et un centre de formation)

La notion de filière est floue, pas très facile à aborder. Reste qu’il y a plus de cohérence, de liens entre les fabricants de machines à bois, les marchands de produits consommables pour scieurs et menuisiers, les centres de formation aux métiers du bois, les magasins de meubles et les installateurs, menuisiers et ébénistes qu’entre chacun de ces métiers et un autre métier industriel, de service ou du commerce. Sauf que dans certaines autres filières, on va retrouver un schéma similaire. Des fabricants et des marchands de machines et de produits consommables, des intermédiaires, des services spécialisés, etc…

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires