juin 2010
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Des stages oui mais des gratuits.

publié le 07/06/2010 par dans Afficher dans Marché, Cursus/études, Economie et emploi, Etudes et argent, Galère, Stages

Les structures du secteur social  n’ont pas les moyens de payer des stagiaires, comme la loi les y oblige; elles ont donc cessé d’offrir des stages. Or il est obligatoire d’en avoir effectué un pour accéder à certaines professions dans ce secteur. Résultat : une proposition de loi autorisant jusqu’à la fin 2012 les stages non rémunérés de travailleurs sociaux a été adoptée au Sénat, comme nous en informe Europe1. C’est parfait. Les Régions seront ensuite invitées à mettre la main à la poche pour indemniser les stagiaires.

Ce sont des métiers de vocation, on ne fait pas ça pour s’enrichir, n’est-ce pas ? Mais comment fait-on, quand on travaille pour payer ses études ? Déjà que les indemnités proposées dans les offres de stages ne permettent pas vraiment de survivre. Mais au moins ça aide !

Cette loi, si elle est votée par les deux assemblées,  palliera en apparence la double contrainte qui pèse sur les stages dans ce secteur. Mais en faisant peser sur les familles le financement, non seulement des études, mais du secteur social tout entier, qui ne peut pas fonctionner sans personnel compétent. Et, bien sûr, au détriment de l’égalité des chances pour les études, c’est-à-dire au détriment des familles les plus modestes, clients privilégiés des travailleurs sociaux, à qui on fait ainsi insidieusement payer le prix fort pour des prestations… gratuites.

Cela dit, la question des stages est une vraie difficulté. On en reparlera.

Commentaire(s)

  1. Si Ils ne peuvent pas payer les stagieres , comment feraient ils pour les embaucher?

  2. Mais alors Jean-Marie, une petite question semi-naive me vient soudain à l’esprit: si les structures du secteur social ne peuvent payer les stagiaires, et que par ailleurs elles ne peuvent recruter que des profils ayant fait des stages (je mets le mode ironie on: bien sur, on donne tellement de taches techniques et difficiles aux stagiaires dans ce domaine, ce serait reellement impossible d’embaucher des gens sans experience du stage non remunere… /Mode ironie off ), alors doit on en conclure que depuis la loi sur la remuneration des stages, les entreprises du secteur social ne recrutent plus du tout?

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires