301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx
mai 2010
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Délit de code postal

publié le 31/05/2010 par dans Afficher dans Marché, coup de gueule, Galère

Un article de l’Express nous rappelle la réalité de la discrimination dont sont victimes les certains candidats. Le code postal suffirait à détourner les recruteurs. Ce n’est pas un scoop, mais quand-même, ça devrait nous indigner toujours autant. Les banlieues sont de véritables réservoirs de jeunes talents, nous dit l’Express, et c’est évident : d’où que vienne la jeunesse, elle est l’avenir du pays.

Je note quand même un encadré, à côté de cet article, proposant tout un dossier « en supplément », dont le thème est, en gros l’islam en France. 13 contenus de lexpress.fr sont proposés, dont 7 traitent de « voile » ou de « burqa ».

Bref, les Français de banlieue sont musulmans, ça nous ramène à la question du voile, donc de l’assimilation ou du communautarisme, bref des problèmes.

Je suis très ennuyé sur ces questions de comportement religieux, de fondamentalisme, etc. Je ne sais quoi penser, je ne suis à l’aise avec aucune des solutions proposées. Sauf que ça n’a rien à voir avec la question de l’emploi. Un diplômé d’une école de commerce de bonne réputation, habitant dans un des « meilleurs quartiers de la ville » peut se révéler être un véritable fanatique, quoique non-musulman ! Par exemple ceux qui en 1988 (non, pas en 1288) ont tenté de faire brûler les cinémas qui passaient un film tiré du  roman « la dernière tentation du Christ« , livre magnifique, mais version particulière de la vie de Jésus. Des fous furieux, très propres sur eux par ailleurs.

La question est ailleurs. Nous savons bien, à l’Apec, ce que demandent ceux qui sont « discriminés » :  simplement à accéder au marché de l’emploi dans les même conditions que n’importe qui d’autre. Et que le meilleur l’emporte.

Commentaire(s)

  1. Remarquez le simple fait d’être née dans le 93 amène des questions même si j’ai un patronyme très franchouillard. Je pense qu’il s’agit d’abord d’une discrimination de type : banlieue = djeuns désoeuvrés qui traînent dans les rues à une heure indue plutôt que banlieue = musulmans.
    Cependant, je pense qu’il y a aussi la discrimination : banlieue = RER B + RER D = transports en communs qui marche mal = employés toujours en retard, qui est une discrimination également très efficace.

  2. Bonjour,

    sans forcément contester cette réalité des banlieues, je fais le constat que personne ne parle des diplômés habitant en zone rurale, qui eux, sont aussi très nombreux et discriminés pour ce simple fait, alors qu’ils n’ont pas d’autre choix que d’habiter chez leurs parents avant de trouver du travail… Comment trouver du travail lorsqu’on habite en Lozère, dans le Morbihan, dans le Bas Rhin? mission impossible!! oui, le code postal, la région, la ville sont utilisés pour discriminer, départager les CVs. Des chasseurs de têtes et assistantes RH me l’ont même affirmé, sans s’en cacher:

    « Les CVs qui ne sont pas « visibles », qui ne rassurent pas, au niveau de l’adresse, je ne prends même pas la peine de les lire ».

    « Je ne lis que les CVs basés à *célèbre ville des Hauts de Seine* » etc.

    Du coup, chaque candidature que j’envoie a maintenant sa propre adresse postale – le chef lieu du département en question – et mes CVs… sont maintenant lus! Ce n’est pas pour autant que cela débouche toujours sur un entretien et cela ne me trouvera pas de travail en soi, mais me permet de passer la première étape, celle d’être remarqué.

    Alors, aux oubliettes les compétences, diplômes, … c’est l’adresse postale qui compte aujourd’hui!! Parlons aussi des zones rurales, laissées pour compte et victimes directes de la crise, a un échelon largement supérieur que la région parisienne.

    D’accord aussi avec l’argument de Tengaar, au sujet de la distance et du trajet domicile-travail.

  3. Je souscris à vos remarques, à tous les deux. A ceci près que le Bas Rhin, c’est quand même un département très dense, où on n’est jamais très loin de Strasbourg, quand-même. ;-)
    Mais la question de la distance, de la non mobilité supposée est un vrai problème, c’est vrai.

  4. Oui… et non… enfin cela dépend comment on se positionne:

    bien sûr, tout le monde en Alsace (1,8 millions d’habitants) ne peut pas travailler à Strasbourg, et bien que les deux départements 67/68 soient d’une plus petite superficie, comparés aux autres dépts, l’extrême nord et l’extrême sud du Bas Rhin se trouvent quand même à plus de 80 km de Strasbourg!

    Et le fait de la densité -c’est vrai que la région est dense en population- est plutôt un problème: qui dit densité élevée, dit… bouchons sur la route et problèmes de stationnement croissants. Prendre le train n’est pas pratique en zone rurale, car les gares sont assez éloignées, on utilise donc… la voiture!

    Là où je faisais 90 km en voiture en 1h10 en Champagne ou en Picardie, j’ai pu constater que pour faire 38 km en Alsace, il fallait environ 1h30, aux heures de bureau!! sans compter le temps perdu en plus pour trouver un parking libre:/

    Sans compter aussi qu’une région dite « d’investisseurs », comme l’Alsace, paye un lourd tribut (d’autres régions bien sûr aussi!) notamment depuis « la crise »: son isolement géographique (aucune grande ville à proximité), son manque de diversification économique (axée quasi exclusivement sur l’automobile et les banques), l’absence de volonté (et/ou de résultats/capacité aussi?) de développement au niveau politique, l’absence de partenariat fort/solidarité avec les zones économiques limitrophes (durement touchées elles aussi, je ne pense pas qu’à la Lorraine, mais aussi aux régions germanophones, sinistrées aussi), etc…

    Mais le plus grave à mon sens, est que les Alsaciens eux-mêmes semblent se voiler la face par rapport à ces problèmes; ils semblent ignorer le dynamisme d’autres régions françaises et se satisfaire de la situation actuelle de marasme économique et social et à venir… c’est inquiétant je trouve!

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx