mars 2010
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Faut-il dire « noir » ou « black » ?

publié le 16/03/2010 par dans Afficher dans Marché, Joker, Vie en entreprise

Relayé par l’excellent Meilleures Entreprises, un court cartoon (ça sonne bien, non, court cartoon ?), appartenant à une série sympa. Les Indivisibles font la promotion d’une société respectueuse et fraternelle, mais débarrassé des contorsions qui remplacent souvent le vrai respect de l’autre. Ici c’est le mot « black » qui est un peu moqué.

Exercice : décrire une copine, ou votre voisin, ou… sans du tout faire allusion au fait qu’il soit noir ou arabe.

« – Tu sais, j’étais avec elle l’autre jour quand on s’est croisé devant le Printemps.

– Ah oui, la grande blonde ?

– Non l’autre, celle avec des cheveux très noirs et avec plein de petites nattes et qui parle très vite en mangeant les « r ». »

On a l’air d’éviter de le dire. En même temps si j’étais noir,  je me demande si j’aimerais être d’abord décrit par cette caractéristique. Surtout que je m’appelle Blanc. Tu as vu Blanc ? Qui ça, le petit Noir ? En tous cas, les contorsions qu’on emploiee face à la discrimination pratiquée par beaucoup d’entreprises ont quelque chose d’effarant.

Lisez dans le Monde.fr le portrait du  nouveau PDG de Prudential, géant de l’assurance en Grande-Bretagne. Il se dit  « frustré de voir que l’Angleterre sait me donner aujourd’hui tout ce que la France n’a pas toujours voulu – ou tout simplement pas su me donner : opportunités et – ce qui est sans doute le don le plus précieux – indifférence à ma couleur« .

Honte à nous. Le racisme, même rampant, c’est d’abord de la bêtise.

Commentaire(s)

  1. C’est quand même fâcheux de devoir se dire que:

    Nous avons eu les mêmes profs, la même qualité de formation, la même volonté de réussir, mais qu’au final, ne surtout pas oublier que l’on a pas la même couleur de peau.

    Ce qui peut faire méditer dans tout ça, c’est que chez tous les peuples du monde, le sang est rouge et les dents sont blanches.

  2. @ Colz
    Moi mes dents sont un peu jaunes. ;-)
    C’est pire que fâcheux. C’est intolérable. Il y a un point qu’on ne peut même plus aborder, à cause de cette situation : c’est la diversité au vrai sens du mot : élevés dans des cultures (un peu) différentes, les uns et les autres s’approprient les connaissances de façon un peu différente, forgent des compétences non identiques. C’est (dans beaucoup de cas ce serait) évidement une richesse pour l’entreprise qui accueille (accueillerait) ces compétences diversifiées.
    Je l’ai déjà dit. Les entreprises aimeraient arrêter de discriminer. Comme certaines personnes aimeraient arrêter de fumer. Elles essayent, mais elles n’y arrivent pas.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires