octobre 2009
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Argumenter, encore et toujours

publié le 29/10/2009 par dans Afficher dans Méthode, Passer un entretien, Préparer sa candidature

L’autre jour, j’étais au premier jour de la semaine Jeunes diplômés du centre Richard-Lenoir. Le thème de la matinée était en gros : comment s’en sortir malgré la crise ? On a évoqué les chiffres, les tendances, pas vraiment joyeux. Et puis on est parti sur un thème, qui, vous le savez, m’est cher : pour être recruté malgré la crise, il faut renforcer son argumentation. Je vous avais promis un petit billet là dessus.

Sur 100 recrutements réalisés par les entreprises, environ 20 concernent des jeunes diplômés. Comment faire augmenter ce pourcentage, pour faire un peu de place, collectivement, aux JD dans l’entreprise ? Dit autrement, pourquoi une entreprise donnerait-elle la préférence à un jeune diplômé ?

Nous avons, ensemble, dégagé plusieurs arguments :

– On parle souvent d’adaptabilité, c’est un peu général, à mon avis. Il s’agit de l’adaptation aux habitudes de travail, aux normes, aux procédures, etc. Les JD, qui n’ont jamais travaillé, vont apprendre à faire les choses comme on les fait dans l’entreprise. Ils ne vont pas contester ces normes, pas importer leur façon de faire.

– Dans le même esprit, les jeunes diplômés sont souvent plus disciplinés, plus « obéissants » que leurs aînés. Ils peuvent aussi donner leur avis de façon plus innocente :

– Le regard neuf qu’apporte un débutant est une antidote contre la pensée unique, contre les renoncements collectifs. « Tout le monde tenait la chose pour impossible. Arrive celui qui ne le savait pas, il a réussi » (c’est une citation mais je ne sais plus de qui).

– La fraîcheur du savoir, la nouveauté des techniques maitrisées, etc.  Attention, ne prenons pas non plus pour acquis que toutes les personnes de plus de 35 ans ne savent pas allumer un ordinateur ! Attention aussi, il y a dans certaines entreprises des « micro » ordinateurs qui fonctionnent sur des versions de Windows dont vous ne soupçonniez même pas l’existence !

– L’enthousiasme et la volonté de bien faire. Une des contre-vérités qui a pu être dite sur « les jeunes », c’est leur manque d’appétit, d’intérêt pour le travail. Peu branché « institution », peu sensibles aux aspects « officiels » peut-être, mais sûrement pas réfractaires au travail. Montrez-le, dites le ! Votre enthousiasme, s’il arrive à s’exprimer, sera un argument fort.

– La transparence. C’est, selon les études de l’Apec une demande de la jeune génération vis à vis des autres. Mais du coup on peut compter sur une certaine réciprocité…

– Bien sûr, le salaire. Un débutant a un salaire inférieur à une personne expérimentée. Le temps de la formation-mise en route ne compense pas cette différence, ou à peine.

… D’autres idées ?

Commentaire(s)

  1. Bonjour,

    Merci pour votre billet sur les jeunes diplômés qui est très enrichissant et qui ma foi redonne un peu de courage en ces temps de crise.
    Cependant une question subsiste quant à l’expérience du sujet. En effet, nombre d’annonce réclame une expérience souvent significative dans le domaine visé. Il est vrai que le cumul de nos stages fait état de notre expérience, mais elle n’est pas forcément en accord avec le poste demandé.
    Comment pouvons nous compenser cette expérience dans nos argumentaires?
    Je vous remercie par avance

    Cordialement

    Patrice

  2. Patrice
    Le niveau d’expérience demandé n’est, encore une fois, que la solution imaginée par l’entreprise pour répondre à son besoin, qui est d’obtenir une contribution x (activités donnant un résultat bénéfique, ou positif). Donc la question n’est pas tant de faire comme si, de prétendre « moi aussi j’ai un peu d’expérience », mais, si c’est la cas, bien-sûr, de montrer que vous vous sentez capable de faire au moins l’essentiel de ce qui vous sera demandé, capable aussi d’apprendre très rapidement le reste.

  3. Bonjour,

    Recherchant actuellement ce type d’arguments je viens vous en proposer un supplémentaire:

    -« Étant jeune diplômé, ma capacité d’apprentissage est encore vive, je suis donc à même d’être opérationnel rapidement. »

  4. Bonjour,

    Je vous remercie de ces réponses, je n’avais pas vu les choses de cette manière là, et il est vrai que cela permet de ne pas rester bloqué sur la question si elle est posée lors d’un entretien.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires