juin 2009
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Une école peut-elle être entièrement online?

publié le 23/06/2009 par dans Afficher dans Marché, Afficher dans Méthode, Cursus/études, Etudes et argent, Vie étudiante

Après l’école de commerce « low cost », voici l’école de commerce entièrement online. 

Selon le communiqué de presse, « cet établissement privé dispensera ses formations, sur deux à cinq ans après le bac ou niveau bac, pour des frais de scolarité annuels de 2500€ au lieu de 6000 € en moyenne dans les autres de commerce. La formation à distance vous permet de conserver une activité salariée et d’éviter les frais de déplacements ou de logement. Le coût d’une formation avec Net2i permet d’économiser jusqu’à 80%. »

C’est rigolo, les couleurs employées sur la page d’accueil du site sont l’orange (qui connote pour moi un peu « prix tirés » à cause d’un célèbre discounter aérien) et le noir, qui est plutôt la couleur des produits et services « premium ». Un argumentaire assez soigné nous laisse à penser que cette école sera aussi performante et efficace pour l’insertion de ses diplômés que n’importe quelle autre.

Qu’est-ce qui manque alors ? Que le net ne saurait apporter ?

-> D’abord les autres, les échanges, l’entraide et l’émulation, l’enrichissement que produit pour chacun de nous la perception des autres. Mais à la rigueur on peut travailler en groupe  (tous les élèves de l’école qui habitent à Dijon, par exemple peuvent se réunir) y compris à distance (web-conférences).

-> Et puis les odeurs, les bruits, les touchers, bref les sensations qu’apporteront aux étudiants leur présence physique dans les locaux des écoles « traditionnelles ». Or je suis convaincu (c’est une des bases de la PNL) que l’essentiel de notre expérience de la vie passe par nos 5 sens y compris la compréhension, l’apprentissage. Certains ont la mémoire plus visuelle, d’autres plus auditive, mais pour d’autres, c’est le souvenir de la situation même du cours (ou plutôt sa perception sensorielle de cette situation)  qui va les aider à s’en approprier le contenu.

Mais je ne suis pas sûr que cette réserve suffise à diminuer l’intérêt de cette vraie innovation.

Commentaire(s)

  1. à mon avis, il manque aussi des examens d’entrée et des cours un peu sérieux…
    Vous avez l’air de laisser accroire qu’une ecole de commerce est une pure boite à fric, or seules les ecoles qui selectionnent un minimum offrent de reels debouches…

  2. Non, non, Fabrice je ne voulais pas du tout laisser penser ça, pour la bonne raison que ce n’est pas du tout mon opinion, même si, c’est une évidence, il existe des écoles plus soucieuse de rentabilité que de qualité.
    Ce que j’ai lu au sujet de cette école ne me permet de conclure ni qu’il n’y aura pas de sélection à l’entrée, ni que les cours ne seront pas sérieux.
    Cela dit, une école qui démarre a forcement besoin d’étudiants…

  3. C’est un peu l’impression que j’ai eu en parcourant ce site. Je crois également qu’en particulier en France, il y a largement assez de tres bonnes ecoles de commerce pour qu’il n’y ait pas de place pour une initiative comme celle-la…

    De plus, quand vous regardez les horaires, ainsi que les cours, vous vous rendez compte que (1) les eleves ont tout de meme besoin d’au minimum 20 heures par semaine, et (2) les cours sont un poil trop generaux pour en faire une ecole un minimum credible…

  4. L’éducation est un marché de 2 000 milliards de dollars US. Toujours plus de formation professionnelle, formation continue, et même des formations pour le 3e âge depuis les années soixante-dix… L’objectif n’est pas d’enrichir intellectuellement des individus (d’ailleurs à quoi bon encore s’enrichir ?), c’est plutôt celui d’enrichir des holdings. Les modalités du diplôme ne valent que le coût du papier.

  5. Bonjour,

    En ce qui concerne la formation sur Internet, ce n’est ni plus ni moins que la version moderne des formations à distance qui existent depuis bien longtemps: Le CNAM en est un exemple et l’on peut parfaitement devenir expert-comptable (par exemple) sans avoir jamais été étudiant à temps plein…Le campus CANEGE (http://www.canege.org) était une initiative du CNED et d’un certains nombre d’universités (Nice, La Sorbonne, Nancy…) qui proposaient leur Licence/Master par le biais d’une formation sur internet.

    Donc, la formation sur internet, pourquoi pas, mais à condition que l’enseignement soit de qualité, comme pour une formation normale…

    Mais là par contre, je dois avouer que Net2i ne me dit rien.

    Tout d’abord, parce que l’école précise bien qu’elle « prépare » au BTS mais pas qu’elle le fait passer. En fait, le BTS est un examen d’état où tout le monde peut se présenter en candidat libre, en s’acquittant des droits d’inscription auprès d’un centre d’examen reconnu par l’état (en général un lycée pro).

    Ensuite, le fait que je n’ai trouvé aucune trace de ces formations sur le site de la Commission nationale de certification professionnelle et en particulier le fait que cette école ne soit pas habilitée par le ministère de l’éducation nationale pour délivrer un diplôme de grade master. De même; les « DEES » sont des diplômes délivrés par une association qui regroupe des écoles qui font reconnaitre leurs formations en tant que certifications professionnelles mais pas par l’éducation nationale. Et je m’interroge quand je vois que l’image au dessus du texte « Le DEES est un diplôme européen de niveau bac + 3: Cette image dit: « DESS Bac +3 ».
    Chercherait-on à brouiller les pistes ou est-ce une vulgaire erreur ?
    Quand je me rappelle que DESS, c’est l’ancien intitulé des masters universitaires (souvent en gestion), j’ai comme un mauvais pré-sentiment…

    Bref, tout ça pour conclure que ceci est une école privée (c’est-à-dire une entreprise) qui n’a absolument aucune supervision pédagogique quand à ce qu’elle enseigne. Ce qui veut dire que l’enseignement peut très bien être d’excellente qualité, comme il peut…ne pas l’être.

    http://www.hobsons.fr/home.php?idRubrique=177

    Le Cnam en revanche, propose des formations qui existent depuis une dizaine d’années, d’autres conçues en collaboration avec des universités, les étudiants sont suivis, des groupes de travail sont organisés…

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires