février 2009
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Comment savoir quel métier on veut faire

publié le 04/02/2009 par dans Afficher dans Méthode, Cursus/études, Quel job pour moi?

Combien parmi vous ont un projet, un vrai projet, du verbe se projeter, et non du verbe "dire-ce-qu'on m'a-dit-de-dire"? Moi, en tous cas, je n'en avais pas, je l'ai déjà avoué.

Une étude Apec a permis de constater que les jeunes diplômés connaissent mal les métiers, les réalités de la vie professionnelle. D'ailleurs les entreprises sont tout aussi mal informées de ce qui vous concerne, contenu des diplômes, niveau de difficulté, etc. Bref, les braves "JD" sont comme des clients à qui on demande de choisir des plats dans un menu rédigé dans une langue plus ou moins étrangère. "Ah, oui, le sbroëj, on m'a dit que c'est bon. C'est du veau, c'est çà ?" Pas de chance, c'est de la graisse de mouton tiède avec du miel.

 

Je vous propose donc de sortir du cadre.

 

1/ Qu'avez-vous appris, qu'êtes-vous censé(e) savoir ? Les diplômes sont fondés sur des référenciels, qui décrivent ce que doit savoir un étudiant pour les obtenir. Vous pouvez aussi vous référer, tout simplement, aux différentes unités de valeur de votre cursus.

 

2/ Pour cet apprentissage, qu'avez-vous déployé comme activité ? Qu'avez-vous fait, concrètement, que je pourrais filmer ? (synthétiser des livres, écrire une note, rechercher ou archiver une information, interviewer, dénombrer, décrire un phénomène…). Vous pouvez y ajouter les activités de loisir et les jobs.

 

2 bis/ Avec quels outils ? (Ordinateur, table de documentation, boite de Pétri, photomètre, magnétophone…)

 

2 ter/ Avec quelles techniques ? (chromatographie, analyse factorielle, classification des documents de Dewey…)

 

3/ Quelles difficultés avez-vous rencontrées et surmontées ? (une expérience qui ne se déroule pas comme prévu, une interview biaisée par des questions inductives, l'ampleur de la bibliographie sur un sujet…) Et quels résultats positifs avez-vous obtenus ? De tout cela, avec un peu de patience, de réflexion, il est possible (mais difficile, surtout tout seul, c'est vrai) de tirer des mots clefs, qui représentent bien votre compétence. C'est un mélange de connaissances, de réalisations, de techniques, d'outils, de gestes… Exemple : analyse sémantique – anglais – traduction – espagnol -note de synthèse – documentation – lecture – résumé- maïeutique – football – ski de fond – trésorerie – association- Amérique centrale…

Ces mots, essayez-les sur le moteur de recherche d'offres de l'Apec. Essayez des combinaisons, des exclusions… Si vous sortez des offres qui vous plaisent, voilà un début de projet.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires