février 2009
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Pourquoi étudiez-vous?

publié le 03/02/2009 par dans Afficher dans Marché, Cursus/études, Vie étudiante

Allez vite lire l’enquête que la Sofres a consacré aux préoccupations des jeunes diplômés Bac + 5 pour le compte du Monde de l’Education.

C’est, en tout cas de mon point de vue, très intéressant.

Je voudrais juste restituer un point (qui soutient ce que j’ai plusieurs fois avancé ici) : les études ne sont pas seulement entreprises pour préparer à la vie professionnelle : les universitaires mettent en avant le développement intellectuel (pour 62%) et la maturité (51%), tandis que les diplômés d’écoles de commerce citent l’insertion professionnelle (67%), la maturité recueillant 48 % de réponses… Les ingénieurs mettent ces deux critères au même plan (52%) mais ils n’oublient pas le développement intellectuel (46%).

Les uns se sont activement préparés à l’entrée dans la vie active, au détriment peut-être de leurs penchants intellectuels spontanés, d’autres ont plus écouté leurs penchants (ou ont fait selon leurs moyens). Certains ont eu la chance que l’utile et l’agréable soient associés.

Mais finalement, un certain désenchantement se manifeste. Si c’était à refaire, une courte majorité des universitaires recommenceraient le même cursus ou un comparable et « seulement » 65% des ingénieurs et 63% des ESC. Il y aurait là un sujet de réflexion pour les dirigeants de l’enseignement supérieur. Pourquoi ce résultat plutôt mitigé ? (on sait que la tendance des individus est de justifier leur choix).

Commentaire(s)

  1. Je n’ai pas répondu à cette enquête mais je m’y retrouve tout à fait! Des études pour découvrir un nouveau domaine puis le désenchantement du fait d’une insertion professionnelle difficile.
    Si c’était à refaire, je referais le même parcours mais en m’intéressant plutôt à l’insertion professionnelle.

  2. Même réponse que Bruno !
    Et à mon avis, de nombreux docteurs et doctorants se posent cette question : si c’était à refaire, feriez-vous une thèse ? Je me pose la question depuis plusieurs années, et la réponse varie d’un mois à l’autre. Je viens juste d’être diplômée ; je n’ai sans doute pas suffisamment de recul.
    Il n’y a pas d’études sur les Bac+8 (ou si peu), mais il serait intéressant de leur poser la question…

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires