janvier 2009
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Encore la grande distribution…

publié le 27/01/2009 par dans Afficher dans Marché, Ca recrute..., Quel job pour moi?

Sur Jobetic encore, un article sur le secteur de la distribution. A mon avis un peu sévère sur les fameuses conditions de travail, réputées difficiles et qui finalement le sont peut-être un peu moins qu’on le dit. Bon, ce n’est pas le bureau de Gaston Lagaffe, non plus, hein ?

Ceux qui trouvent l’accès au marché difficile pourraient avoir avantage à y entrer par les portes plus grandes ouvertes, c’est une évidence que je rabâche depuis le début de ce blog. J’ai rencontré de nombreuses personnes entrées là à reculons et qui y ont trouvé un épanouissement inattendu.

Mais aussi d’autres qui n’y ont fait que leur apprentissage de la vie active. C’est déjà pas mal, non ?

Commentaire(s)

  1. Pour avoir un ami qui travaille dans ce secteur, je peux vous dire que ce n’est pas la panacée. Déjà, la promotion interne est complètement bloquée. ou pour être plus exacte, on leur promet une promotion pour les faire plus travailler sans jamais leur donner. En plus les managers sont priés de changer de magasins tous les trois ans, doivent tenir des objectifs très serrés le tout en limitant le plus possible l’embauche et le recours aux heures supplémentaires. Conclusion, mon ami à 30 ans est passé à deux doigts de l’attaque cardiaque. Eta près, ils s’étonnent de ne trouver personne …

  2. Tengaar, je pense que votre ami aurait du et devrait encore changer d’entreprise. Pour les avoir côtoyé un peu, je sais que toutes les entreprises ne suivent pas cette politique. Et la plupart embauchent. En revanche c’est vrai, la mobilité géographique est souvent une clef de la réussite, ce qui est vrai dans la plupart des entreprises en réseau (banques, assurances et presque tous les services).

  3. La grande distribution est vaste, très vaste. Elle offre donc de vraies opportunités et contrairement aux idées reçues, c’est loin d’être aussi dur que ce que l’on entend. Certes, il faut y travailler et pas s’y rouler les pouces et les profils « pépéres » ne correspondent pas bien. Certes il y a des moments de pression. Mais à côté de ça, on ne s’y ennuie pas et pour celui qui veut progresser, c’est une très bonne école. Il y a des tas de gens vraiment très compétents, très méritants et que l’on gagne à connaître, qui bossent dans la grande distribution. Bref, tout n’y est pas rose, comme nulle part, mais il y a de vrais avantages à bosser en grande distribution. Par contre, il faut bien choisir la boîte pour laquelle bosser, parce qu’il y en a quand même qui abusent au niveau des salaires vraiment très faibles par rapport aux responsabilités. Et puis, pour des postes cadres, il y a beaucoup d’indépendants investisseurs qui ne recrutent que ceux qui viennent de telle ou telle enseigne de façon très limitée, comme si les autres étaient des bons à rien dés qu’ils affichent avoir travaillé pour une enseigne trop concurrente. Ceux-là, le meilleur moyen de les éviter, c’est de ne pas leur offrir nos services. Ils ont toujours besoin de monde, quand plus personne ne voudra bosser pour eux, soit parce qu’ils pratiquent de la discrimination d’enseignes, soit parce qu’ils payent très mal, ils devront revoir leur copie !

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires