décembre 2008
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Un métier qui défie les crises

publié le 08/12/2008 par dans Afficher dans Marché, Afficher dans Méthode, Ca recrute..., Quel job pour moi?

Vous avez fait des études, donc vous avez l’esprit ouvert, une bonne capacité d’analyse des situations. Vous aimeriez un job où rencontrer des gens, pas toute la journée derrière un bureau, un job qui sollicite votre intelligence, votre créativité, votre autonomie et votre initiative, un job qui vous offre de vraies possibilité de promotion. Et puis, soyons fous, un job qui paye pas trop mal…

Ah, j’oubliais, la crise vous inquiète et le recherche d’emploi à rallonge vous gave.

Bon, c’est simple. Laissez tomber la file d’attente devant le service marketing des grandes marques, (sauf si vous avez fait HEC, l’EDHEC, l’ESCP ou l’EM Lyon, là, vous êtes sans doute au tout début de la file), laissez les autres refaire un stage de 6 mois dans la com’ ou le graphisme.

Là, vous irez voir des clients, vous déterminerez leurs motivations d’achat, vous adapterez la tactique commerciale en fonction de votre part de marché sur un secteur donné, vous mettrez au point votre argumentaire, les références clients. Vous serez aussi l’interface avec ceux qui conçoivent le produit. Vous aurez, dans les entreprises, l’importance de celui (celle) qui parle au nom du client.

Tenez, lisez ces deux articles, pour achever de vous convaincre, dans le Figaro.fr et Hobson’s.

Et dites moi ce que vous en pensez.

Commentaire(s)

  1. Je vais être diplômée en janvier, je suis en période tampon et je cherche un emploi depuis juin. Je cherche un emploi en tant qu’assistante marketing et j’ai fait un Mastère spécialisé intelligence économique et et stratégie d’entreprise. Mon stage de fin d’études et le CDD que j’ai actuellement sont un poste d’assistante marketing. Lorsque je vais sur les forums, je ne sais pas si ma dernière formation fait peur aux recruteurs car certains me demandent qu’est ce qui est à voir avec le marketing.
    Malgré cette longue démarche de recherche d’emploi, et le nombre de postes de commerciaux ainsi que la situation économique actuelle, je me demande si le poste de commercial est un passage obligé pour un jeune diplômé et si c’est le cas comment se projeter sur un métier que personnellement j’appréhende?

  2. […] Marie Isabelle Pichon, Intalk, Nick Carraway, Gery Lecerf (enfin je crois), François Ecalle, Jean-Marie Blanc et une jeune femme de Débat & Co dont je n’ai malheureusement pas retenu le nom, autour […]

  3. « …laissez les autres refaire un stage de 6 mois dans la com’ ou le graphisme.

    Là, vous irez voir des clients, vous déterminerez leurs motivations d’achat, vous adapterez la tactique commerciale en fonction de votre part de marché… »

    –> C’est moi ou il manque une phrase du style « Tournez-vous vers des postes de commerciaux » ?

    Sinon, oui, je suis tout à fait d’accord…C’est à peu près ce que je conseille sur le forum que j’anime depuis des mois, mais je trouve que beaucoup d’étudiants s’entêtent à suivre cette « file d’attente » !!!

    Je note cependant la liste d’écoles, dont je gage qu’elle serait sujette à de nombreux débats (entre étudiants fiers de leur formation) sur d’autres sites ! :-)

  4. bonjour à tous,

    je suis allemande, j’ai fait des études de sciences politiques à l’université de Freiburg en Allemagne et à l’IEP de Lille. J’ai obtenu un master et aujourd’hui je suis à la recherche d’un emploi en France.
    On m’a dit que en tant que jeune diplômée sciences po il y avait plein de débouchés. Seulement voilà je n’y vois pas très clair. Quels sont les secteurs qui embauchent un profil comme le mien?

  5. Rosmarin, regardez donc ce que dit le moteur de recherche d’offres de l’Apec. Allez-y ! tapez comme je l’ai fait dans le cadre des mots clefs :
    « sciences po » ou « IEP » ou « sciences politiques » et hop, envoyez. Vous verrez ce que vous répond le marché visible.
    La crise est passée par là. recrutant moins, les grandes entreprises vont aussi recevoir plus de candidatures spontanées qui les encourageront à moins publier d’annonces, et ainsi de suite. Donc prendre contact directement avec des anciens de Sciences Po pour être introduit auprès d’un responsable est de plus en plus utile.
    Voyez aussi ce qu’il y a à faire avec votre bi et peut-être trilinguisme.
    Pensez aussi aux collectivités territoriales, aux CCI, aux organismes visant l’exportation, ou ceux qui cherchent à attirer dans telle ou telle région les investisseurs.
    Bon courage.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires