301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx
avril 2008
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Des questions, mais quelles questions?

publié le 21/04/2008 par dans Afficher dans Méthode, Passer un entretien

Un point primordial pour un recruteur, c’est que le candidat pose de bonnes questions.

Et c’est vrai qu’en posant des questions, je parle de moi de façon détournée : ce que je veux savoir, comment je l’exprime. Et puis je fais preuve d’interêt. Combien ai-je entendu de recruteurs dire qu’ils ne percevaient pas de motivation, de curiosité chez le candidat ?

Attention ! En prenant ce conseil trop au pied de la lettre, certains candidats obtiennent l’effet inverse : ils transforment l’entretien en interrogatoire; ils ont l’air de se méfier, de chipoter, et d’essayer d’éviter les sujets périlleux pour eux.

Donc, qu’est-ce qu’une bonne question ?

C’est une question ouverte, elle appelle une réponse en forme de commentaire, qui si possible vous permettra de réagir à votre tour.
« Quel est votre chiffres d’affaires ? » est une question fermée, éventuellement perçue comme intrusive. Et une fois la réponse donnée, rebondir sera difficile (« Ah ouais, quand même ! »). Pour engager le dialogue : « Comment évolue le chiffre d’affaires de l’entreprise? » ou, mieux : « J’ai vu sur votre site que le CA de l’entreprise avait augmenté de 2% l’an dernier, comment est-il orienté cette année? Quelle est votre analyse ? »

Tout cela, bien sûr, suppose que vous vous demandiez avant d’y aller : « Qu’est-ce que j’ai envie de savoir? », « Comment lui faire comprendre que c’est tel aspect du poste qui m’intéresse ? ». N’hésitez pas à annoncer dès le début que vous avez des questions, pour qu’on leur consacre un peu de temps.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx