301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx
mars 2008
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Combien de semaines pour trouver un job?

publié le 03/03/2008 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Méthode, Galère

Vous vous plaignez souvent, dans les commentaires de ce blog, de chercher un job depuis « très longtemps ». 4, 5, 6 mois… Je sais que ça paraît long aux intéressés, peut-être aussi à leurs proches, à leurs parents…

En réalité, il me semble que 5 mois pour trouver un job, c’est très court !

Côté recruteur :
– Il faut bien 3 mois pour aller au bout d’une procédure de recrutement entre le moment où on passe l’annonce et celui où le candidat est embauché. Les décideurs sont surbookés, et prennent des rendez-vous pour dans 2, 3 ou 4 semaines .. Ensuite ils traînent, ne décident pas tout de suite. On revoit quelqu’un d’autre, il faut le temps de se réunir, de réfléchir.
– Je dirais même que si l’embauche est trop rapide, je me méfierais un peu. C’est qu’on saute sur les seuls candidats qui disent oui !

Côté candidat, le temps est aussi un piège.
– Un ou deux mois après le diplôme, on se pose. Ensuite on cherche des annonces sur Internet. Le temps de repérer les sites emploi, de se roder aux manips qui vont bien, d’envoyer une bordée de CV pas excellents… Voilà deux mois de passés.
On ne démarre pas très tôt, les journées sont courtes…
– Après vient le temps de la révision du CV et des lettres de motivation. On écoute des conseils, on lit même peut-être un livre.
Voilà comment arrive le 5e mois.

Franchement, je vous le dis, ça n’a aucune importance. Ce qui compte c’est que maintenant vous avez les yeux ouverts, l’oreille tendue, la comprenette éveillée. Et vous allez donc vous montrer réalistes, adaptés, actifs, et positifs.
Et ça va marcher !

Commentaire(s)

  1. Je ne sais plus quoi faire !

    je suis jeune diplômée depuis novembre 2007, je cherche un premier emploi depuis, mais en vain…
    j’ai l’impression que mon profil n’intéresse personne, pourtant j’envoie des candidatures spontanées, je réponds aux offres, je passe mon temps à sillonner les sites internet des entreprises, les sites de conseil en recherche d’emploi, à retravailler mon cv et mes lettres mais rien du tout !!

    peut être qu’il y a un problème avec mon parcours scolaire? Je suis diplômée d’un BTS en comptabilité et Gestion, d’une licence professionnel en gestion et finance, et j’ai fini par un Master en gestion des entreprises spécialité sanitaire et sociale (en principe pour travailler dans la direction de maison de retraite, association, hôpitaux, cliniques…bref toute structure à caractère sanitaire et social ou médico-social) aujourd’hui j’ai élargi mon champs de recherche je vise aussi les entreprises purement industrielles.

    malheureusement (et je pense que là est le problème) les stages que j’ai effectué à chaque fin d’année ne sont pas long (2 voire 3 mois), et j’ai l’impression que ce n’est pas significatif aux yeux des recruteurs. De plus j’ai effectué mes stages à chaque fois dans des structures et services différents, donc ce sont des expériences diverses mais courtes (2, 3 mois)…
    je me rends compte quand je regarde les offres d’emplois pour jeune débutant, que l’on exige une expérience de 6 mois min stage compris dans UNE discipline, hors ce n’est pas mon cas.

    est -ce que j’aurais dû effectuer mes stages, chaque fin d’année, dans la même structure et le même service pour cumuler ces 6 mois d’expériences, une longue expérience ??

    j’avoue que je suis perdue mais en même temps, je trouve qu’on ne prépare pas assez bien les jeunes diplômée, je dirais même que ce n’est pas une fois les études terminées qu’il faut qu’on nous donne des conseils mais bien avant la fin des études pour qu’on sache tracer notre parcours correctement !!!

    Dois-je reprendre les études, trouver une formation/un stage de 6 mois ou plus dans une discipline bien précise ??

    Merci de me répondre et bon courage à tous les jeunes diplômés !

  2. 5 ou 6 mois c’est court? Heureusement que vos collègues maintiennent que le marché de l’emploi se porte bien.

    Et comment fait on pendant ce temps là? Comment fait on pour manger, se loger, se déplacer? (je ne parle même pas du reste). Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte.

    Je crois que cela ferait du bien a beaucoup de gens de vivre sans revenus pendant ne serait ce que la moitié d’une année.

  3. Bonjour et merci pour vos précieux conseils.

    Bien sûr, je sais que devenir un bon « chercheur » et trouver le bon travail prend du temps (d’autant plus que je suis dans une filière à très forte « concurrence » pour peu d’offres). Mais comme tout le monde le sait, il est difficile (financièrement et psychologiquement) de s’octroyer 5 mois ou plus sans travailler.

    Je me suis donc retrouvée plusieurs fois dans l’obligation d’accepter des missions courtes – mes éloignées de mon domaine – pour pouvoir financer les périodes de « recherche ». Au final, tout le temps passé dans ces missions à plein temps est du temps en moins pour chercher du travail, et pour acquérir de l’expérience professionnel dans mon domaine.

    Je reste très motivée, mais cela ressemble parfois à un cercle vicieux non ?

  4. Merci! Personnellement, ça me fait du bien d’entendre que 5 mois de recherche n’est pas « un échec ». Par contre, c’est vrai que c’est difficile moralement et financièrement… J’ai parfois l’impression que la recherche ne se finira jamais, mais bon, un jour au l’autre nous trouverons bien quelque chose !

  5. Bonjour,

    je suis en recherche d’un poste depuis un peu plus de 5 mois, et plus le temps passe plus j’ai l’impression de me déconnecter du monde professionnel.

    Que pensent les recruteurs des candidats qui sont en recherche depuis « trop » longtemps?

  6. 5 ou 6 mois c’est bien court, c’est vrai !!!

    Surtout pour les étudiants ayant un cursus universitaire !! même avec Bac+5 et dans des formations spécialisées avec un stage de 4 à 6 mois à l’étranger !!!

    Dans mon cas au bout de 6 mois j’ai été prise comme agent administratif (alors que j’ai Bac+5) pendant 6 mois !!! puis reprise d’étude pour une double compétence…car ce poste était bien pour vivre et ne pas déprimer car on ne trouve rien de convenable. Et à force on se dit qu’on fait avec, mais qu’au bout du compte tous les jeunes se prennent en pleine figure « on veut des jeunes diplômés avec 1 à 2 an d’expérience ».

    Dans ce cas, quand commence t-on????

  7. J’étais sûr que ce post appelait des réactions.
    Pour paraphraser un peu Coluche, c’est sûr qu’il vaut mieux habiter chez ses parents en région parisienne lorsqu’on cherche son premier emploi.
    En revanche, 6 mois serait considéré comme assez long Outre-Manche, où le travail temporaire est bien plus ouvert aux jeunes diplômés.
    On en revient une fois de plus au rôle central des parents et de la solidarité intergénérationnelle, particulièrement développée en France, alors que d’autres pays accordent plus tôt des allocations aux jeunes.
    Je remarque également qu’il est dommage que les stagiaires ne puissent cotiser à l’assurance chômage. Pour mon stage de fin d’études, je me suis ainsi acquitté des cotisations retraite et maladie (+CSG), prestations dont je bénéficie actuellement peu, mais pas des cotisations Assedic, qui m’auraient pourtant permis d’obtenir une allocation d’un montant supérieur au RMI que je perçois aujourd’hui.

  8. D’expérience, le délai minimum entre le début d’une recherche et la prise de poste est environ de 6 mois ! Je peux même dire que ce délai minimum de 6 mois débute au premier contact avec l’entreprise dans laquelle on prendra son poste… Donc 5 à 6 mois me parait être un délai assez court sur le marché français en tout cas.

  9. Je suis très énervé d’entendre dire que 5 ou 6 mois de recherche d’emploi ce n’est pas long, j’aimerai bien qu’on me verse un salaire pendant ce temps que je passe à chercher un emploi, il faut savoir que, durant le moment que l’on cherche un emploi il faut bien se nourrir, se loger et surtout se soigner. On nous met dans une espèce de cercle vicieux qui n’en fini pas, les chefs d’entreprise veulent tous des gens qui ont une expérience de 10 ans, pendant ce temps les jeunes dîplomés ne peuvent pas travailler par manque d’expérience (tout en sachant qu’ils sont formés)et ces jeunes se retrouvent au crochet de leurs parents à l’âge où ils devaient prendre leurs responsabilités et subvenir à leurs besoins, est il normale que ces sont se trouve obligés d’aller en Angleterre ou aux Etats-Unis pour travailler ?. A quand la confiance aux jeunes, à quand l’intégration des jeunes par le travail ? A quand la diversité dans le milieu du travail ? (si vous avez des réponses à ces questions, j’aimerai que vous m’en faites part) Merci.

  10. Guimbioko,
    Je veux bien, puisque vous le demandez, essayez de donner des réponses à vos questions. Mes réponses, hélas, ne vont pas vous plaire, parce que dans votre commentaire, vous mélangez un peu tout.
    J’ai déjà fait un billet de réponse à ceux qui trouvent que je n’avais pas tenu compte leurs difficultés à joindre les deux bouts pendant cette recherche d’emploi qui se prolonge. C’est très difficile, j’en suis convaincu et je n’ai pas du tout dit le contraire.

    Non, Guimbioko, les entreprises ne veulent pas que des gens qui ont 10 ans d’expérience, ni même 2 ou 3 ans, même si, dans une annonce, ça peut être tentant de l’écrire. Oui, les entreprises peuvent trouver très avantageux de recruter un(e) jeune diplômé, qu’on va pouvoir former (formater ?) aux usages maison. Oui, on peut leur faire confiance. Mais il faut pour cela qu’ils soient rassurants sur l’usage qu’ils vont faire de cette confiance.
    Guimbioko, franchement, votre intervention s’adresse à « la société » comme on disait quand j’avais entre 15 et 20 ans, c’est à dire… personne, ou alors Dieu ?
    Il n’y a personne aux manettes, là, personne qui organise toute la « société » pour que chaque jeune diplômé(e) trouve un job.
    Il ya des entreprises, qui n’ont pas été crées pour vous accueillir, mais pour faire fructifier le capital de ceux qui y ont placé leur argent en se livrant à une activité économique, pour laquelle elles ont besoin de vos services. Pas de votre formation, de vos services. J’ai fait une ou deux notes là dessus.
    Il y a, aussi, des administrations, des associations, des organismes qui sont financés, subventionnés pour rendre un service d’intérêt général. Ces structures ont, elles aussi besoin de vos services.
    Voilà, il faut les trouver, les convaincre.C’est long.
    Vous savez, il y a en France, aujourd’hui, des entreprises où vous pouvez démarrer d’ici 15 jours si vous le souhaitez: par exemple la grande distribution, dans une moindre mesure l’hôtellerie. Il faudra juste les convaincre que vous n’y allez pas à reculons, que vous ne méprisez pas le job. Si vous pensez trop fort « j’ai pas fait 5 ans d’études pour… » ça ne marchera pas. Certains qui, ayant fait 5 ans d’études, travaillent dans ces secteurs, s’en trouvent très bien.
    Mais si on préfère, on peut, en effet, aller faire la vaisselle ou servir dans un bar à Londres. C’est plus chic, mais on a moins de chance d’y faire carrière.
    Guimbioko, ceux qui trouvent un boulot, hop, comme ça, aux Etats Unis, ils auraient trouvé en France, sans problème. Il faut être assez débrouillard, vous savez, pour trouver un job aux États-Unis. Vous connaissez la question de la carte verte ?

  11. Récemment, on m’a demandé en entretien pourquoi j’avais « attendu si longtemps avant de commencer à chercher ». :-)

  12. Mais combien de temps avez-vous mis à commencer cette recherche, Noël ?
    ET qu’avez-vous répondu à cette question ?

  13. Ben que je n’avais pas attendu, puisque j’avais commencé à chercher dès septembre.

  14. J’ai travaillé en Irlande, là-bas, on répond à une annonce un jour, on a 1 coup de fil le lendemain, on prend rdv pour un entretien deux jours après, on a la réponse 24 heures plus tard pour commencer immédiatement.

    En 1 à 2 semaine grand max c’est plié.

    L’entretien, ça se passe comme ça :
    -description des capacités, expérience préalable
    -« est-ce que t’as l’air sympa? sociable ? sérieux? »
    C’est bon t’es embauché, de toutes façon les recruteurs ne peuvent pas vraiment savoir si les candidats sont bien avant de les avoir vraiment essayé.

    Je ne comprend pas pourquoi en France c’est si long…3 mois puor une procédure de recrutement? mais que de temps perdu pour tout le monde..

  15. Je suis d’accord avec Alban sur le fait que dans les pays anglo-saxons la procédure de recrutement est nettement moins longue et j’ai également l’impression qu’ils font confiance aux personnes sans expérience. Oui cette fameuse expérience, ou comment se justifier de son manque d’expérience. Je ne viens pas me plaindre ici, car à lire vos commentaires j’estime être dans une situation avantageuse, je vis chez mes parents, cela fait 4 mois que je recherche un « vrai » travail et ai déjà eu quatre entretiens. Mais seulement….Le compte-rendu de ces entretiens est encourageant dans le sens où apparemment je n’ai pas remettre en cause mes compétences ni mon cursus qui est, apparemment ,très intéressant….En fait mon seul problème c’est la même rengaine: désolés, nous avons préféré prendre une personne avec un peu plus d’expérience.Ok, 1 fois, 2 fois, 3 fois, 4 fois…Pourquoi m’avoir alors convoquée sachant que je n’avais pas cette expérience????C’est vraiment la question que je me pose. Du coup j’en suis à un point où je n’ose presque plus postuler car il y a toujours cette phrase assasine dans chaque annoce: XXXX années d’expérience souhaité….Je pense réellement à m’expatrier pour justement me faire mon expérience, car ici, en France, la confiance ne règne pas!
    Je suis au fait de ce que peut représenter le coût d’embauche d’une personne et les risques pris pour l’entreprise. Cependant il faudrait peut-être innover et pourquoi ne pas se calquer sur les pays nordiques. Je trouve un système mis en place chez eux très intéressant. Cela se présente sous la forme d’un binome où un employé senior proche de la retraire prend en charge un jeune dip’ et le forme tout simplement….Je pense qu’on a tout à y gagner avec ce système!!!

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx