janvier 2008
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Le BTP recrute des étudiants de fac

publié le 19/01/2008 par dans Afficher dans Marché, Ca recrute...

Bonne nouvelle : c’est de plus en plus vers l’université que se tournent les entreprises du BTP pour recruter des jeunes diplômés. Et, selon le Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment, leurs besoins sont importants. Bouygues construction par exemple, embauche chaque année 1 800 cadres en France. Chez Colas, ce sont 15 % des nouveaux ingénieurs qui sont issus d’une faculté. Le dynamisme du secteur des travaux publics est la première raison de cette évolution, mais il y en a deux autres.

1 – Les entreprises veulent éviter « de produire des clones », comme l’indique Patrick Klein, DRH de Vinci, et pour cela ils doivent renouveler les profils.

2 – Les formations universitaires ont sensiblement évolué pour s’adapter à l’univers professionnel. Des stages professionnels font désormais partie intégrante de la scolarité dans la plupart des filières. Et ce sont des professionnels qui assurent désormais une large part des cours dispensés (80 % des enseignants du master « opérations de réhabilitation urbaine » de l’université d’Artois). Ce nouvel esprit pratique des étudiants d’université s’allie aux qualités déjà inhérentes à leur formation. Moins pris en charge que dans les grandes écoles, ils sont souvent plus à même de s’autonomiser rapidement à leur arrivée dans l’entreprise. Résultat : à la sortie de la fac, l’étudiant n’a aucune difficulté à trouver un emploi. Souvent, c’est dans l’entreprise où il a effectué son stage.

Intéressés? Voilà plus d’info sur les boîtes qui recrutent dans le secteur.  

Commentaire(s)

  1. Ce n’est pas étonnant du tout. Et c’est vrai que les universités aujourd’hui s’ouvrent à un univers qui leur était encore étranger il y a de çà quelques années. C’est un plus vraiment pour ces grandes entreprises. Les stages en entreprises permettent vraiment de s’implanter plus facilement dans le monde du travail. Sans oublier les nouvelles énergies, et ce secteur si prometteur.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires