janvier 2008
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Du malheur d’avoir perdu ses clés

publié le 07/01/2008 par dans Afficher dans Méthode, Quel job pour moi?

413vt4ne0pl__aa240_.jpgCertaines blagues véhiculent beaucoup de pensée en une seule fois, c’est pour ça que je les apprécie. Je vais vous en raconter une qui a trait au projet professionnel et à son rapport avec la réalité. Vous auriez pu la lire dans le livre formidable de Paul Watzlawick : « Faites vous même votre malheur » à moins que ce soit dans « Comment réussir à échouer, l’Ultra solution » (tous les livres de P. Watzlawick sont édités au Seuil). Watzlawick était (il est mort en mars dernier) une des gloires de l’école de psychologie de Palo-Alto. Je vous les recommande chaudement tous ses livres, certains moins faciles que ces deux là, mais tous lisibles sans migraine.

Donc, la blague!

Nous sommes dans une grande ville, il fait nuit. Un type tourne et retourne autour d’un réverbère en regardant par terre, comme s’il cherchait quelque chose. Un policier s’approche et lui demande ce qui se passe.
– J’ai perdu mes clefs, dit l’homme, très ennuyé. Je les cherche depuis au moins 1/2 h.
Tous les deux se mettent à chercher. Au bout d’un moment, le flic trouve ça bizarre et demande :
– Mais vous êtes sûr de les avoir perdues ici, vos clefs ?
– Pas du tout, je les ai perdues dans la petite rue, au bout, mais je ne peux pas les chercher là bas, il fait tout noir, on n’y voit rien.

Chercher là où il y a de la lumière, négliger ce qui n’est pas mis en valeur est une attitude très partagée.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires