décembre 2007
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Université : quand les étudiants décrochent

publié le 18/12/2007 par dans Afficher dans Méthode, Cursus/études, Vie étudiante

Vite, allez lire ce remarquable article à propos du « décrochage » à l’Université sur le site du Nouvel Obs : 1/4 des étudiants quittent la fac sans diplômé en poche. C’est difficile pour moi d’en rendre compte, tellement j’aurais envie de le recopier ! Sélection par le mépris, « autruchades » en tous genres, confusion entre les intentions et les actions, déni de la réalité, le portrait n’est pas flatteur.

Au moment de la  » grève » (pardonnez-moi de mettre des guillemets) j’avais envie de faire un billet sur le mode : arrêtez de refuser la sélection, elle fait rage. Au nom de quoi refuser l’autonomie des universités ? Pourquoi tenir le monde réel à distance de l’université, sinon pour persévérer dans le pire, c’est-à-dire les petits arrangements entre soi : recrutement des profs, évaluation des étudiants, décrépitude des moyens, sélection effective par l’argent et la pré-culture, élitisme de fait, laxisme sur la qualité de l’enseignement, absence résolue d’évaluation de la pédagogie.

Je me suis dit « non, je ne peux pas écrire ça. C’est trop hard ». Ben voilà, c’est dit. Merci le Nouvel Obs.Je sais, c’est une caricature. Je sais aussi que l’Université française a aussi des pôles d’excellence, que la France brille aussi par son haut niveau académique.

Renforcer les moyens financiers de l’Université sans lui permettre – et exiger d’elle – d’instaurer une nouvelle exigence serait un subterfuge trompeur.
Idem avec les étudiants eux-mêmes : leur donner les moyens de vraiment suivre des études n’a de sens que si l’on exige d’eux la rigueur et l’engagement qui en feront des étudiants au sens propre du mot.
Bon. Cela dit, on ne sait pas ce que deviennent les près de 40 % d’étudiants qui abandonnent. Certains s’y (re)prennent autrement (voir celui qui veut suivre un BTS). Certains mèneront leur barque sans diplôme supérieur, et peut-être réussiront très bien quand même. Y a pas que les études dans la vie, hein, même si ça aide à trouver un premier job.

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires