301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx
novembre 2007
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Voir plus d'archives

Mots-clés

Voir plus de mots clés

Tu m’achèteras un soda ?

publié le 21/11/2007 par dans A la recherche d'un job, Afficher dans Méthode

Le commentaire de DKB sur ma note « Ca discrimine toujours autant » souligne une idée qui m’est chère : le recrutement consiste à discriminer, au sens général de ce verbe: faire des différences. DKB critique le recrutement « au feeling » en l’opposant aux critères objectifs, plus rassurants. Mais n’oubliez pas que le recruteur travaille pour quelqu’un d’autre.

Imaginez que vous alliez acheter une canette d’une célèbre marque de Cola pour un ami. Pas de chance, il n’y en a pas. Qu’allez-vous faire ?
Si la consigne est : « un Rebel-Cola sinon rien », ou si on vous a dit : « s’il n’y a pas de Rebel-Cola prend un Boomorange », pas de problème ! Vous savez quoi faire.
Mais autrement ?
Vous pouvez questionner le boulanger. Peut-être va-t-il vous dire :
– Ce qui ressemble le plus au Rebel-Cola, c’est le Pschitt, allez-y, votre ami ne fera pas la différence.
Ou encore :
– Les buveurs de Rebel-Cola, quand il n’y en a plus, prennent en général du TatooCola.

Bref, pour rapporter à votre ami un soda qui ne correspond pas exactement à celui qu’il a demandé, il faut que vous ayez une bonne raison de lui proposer telle ou telle boisson de remplacement.

Un service RH ou un cabinet de recrutement ont exactement le même problème. Il ne s’agit pas de comparer un candidat à une boisson fraîche, mais la logique est similaire !

Le recruteur doit trouver un candidat, pour répondre au besoin de l’entreprise. Il n’est pas là pour éliminer les candidats qui ne répondent pas exactement au profil… sauf consigne spéciale (voir ci-dessus). Mais si le candidat ne lui donne pas une ou plusieurs « bonnes raisons » de présenter son dossier, pourquoi le ferait-il ?

Par exemple, il peut se dire que tel candidat, certes, ne parle pas allemand, mais qu’il a travaillé avec des Allemands dans le cadre de son projet X et qu’il s’en est très bien sorti grâce à son anglais impeccable.

Donc le travail du candidat est de lui fournir des arguments. On n’a presque jamais le profil requis à 100 %. Alors il faut argumenter. Et, pour cela, explorer la situation de l’entreprise, comprendre ce qui se cache derrière les exigences décrites dans l’annonce…

En entretien, rappelez-vous de cette histoire de soda et échangez avec le recruteur.
Le Smoothie, c’est franchement meilleur que le Rebel-Cola, croyez-moi. Mais si vous ne le connaissez pas, comment le sauriez-vous ?

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires

301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


nginx